En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

03.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

06.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

07.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 38 min 35 sec
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 1 heure 57 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 2 heures 29 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 3 heures 12 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 3 heures 59 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 5 heures 34 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 5 heures 59 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 6 heures 26 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 8 heures 17 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 49 min 50 sec
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 2 heures 5 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 2 heures 43 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 3 heures 42 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 5 heures 50 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 7 heures 52 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 22 heures 28 min
Rol TV

Nicolas Hulot : l'écologie vue à la télé

Publié le 22 avril 2011
Nicolas Hulot a débuté sa campagne. Un coup dur pour l'écrivain Christian Rol qui n'est guère fan - c'est un euphémisme - de l'ancien présentateur télé de TF1.
Christian Rol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Rol est écrivain et journaliste.Il tient pour Atlantico la rubrique "Rol TV" où il raconte l'actualité du petit écran.Il est entre autres l'auteur du roman Les slips kangourou (Stéphane Million, mars 2011).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Hulot a débuté sa campagne. Un coup dur pour l'écrivain Christian Rol qui n'est guère fan - c'est un euphémisme - de l'ancien présentateur télé de TF1.

Autant vous le dire de suite, cette chronique, pas plus que les autres, ne s’embarrassera d’« objectivité » ni de « mesure ». D’abord parce que ce n’est pas le genre de la maison et ensuite parce que le personnage Hulot m’a toujours agacé. Je n’ai jamais pu supporter ce côté prof de colo démago et ses émissions ennuyeuses où le vieil adolescent alternait ses leçons de morale crachées dans un masque à oxygène et des cris de mouette enthousiaste depuis un ULM. En gros, on eût aimé voir Ushuaïa mais sans son présentateur omniprésent alors même que celui-ci nous promettait que la vraie vedette du show, c’était bel et bien la Nature.

Depuis ces années 1980 qui l’érigèrent en une sorte de Cousteau en hélicoptère, ou de Kouchner des baleines blanches, Nicolas Hulot a accumulé un capital sympathie (et un capital sympathique) ; lequel capital lui confère une nouvelle stature qui l’autorisait à imposer quelque « Grenelle de l’environnement » mort né à une classe politique disposée à toutes les contorsions à la mode.

Faites ce que je dis, ne dites pas ce que je fais

Les imbéciles m’objecteront qu’on n’arrête pas le progrès ; et ils auront raison puisque même nos vertueux écolos (qui ne comptent plus leurs contradictions) se réclament, précisément du « progressisme ». C’est vous dire si nous n’avons rien en commun. Et surtout pas cette contradiction suprême conduisant les hérauts médiatiques à donner des leçons de maintien aux Français (qui se moquent royalement de la nature) alors même que leur existence dément à elle seule la trahison quotidienne.

José Bové, l’ayatollah des OGM, siège désormais à Bruxelles. Comment s’y rend-il depuis son Larzac ? A pied, à vélo, à cheval ? Et comment notre bon gros Dany le Vert met-il en pratique les (rares) préceptes écolos qu’il préconise ? En martelant qu’il faut sortir du nucléaire ? En triant ses poubelles ? C’est un peu court. Quant à Nicolas Hulot, sa carrière illustre cruellement l’escroquerie intellectuelle de cette écologie à laquelle on ne saurait adhérer puisqu’elle ne fait qu’alimenter le cynisme ambiant. D’hélicoptères (le plus polluant des transports) en avions, le VRP des shampoings Ushuaia a véhiculé sa silhouette d’instit sympa tout autour de la planète pour nous expliquer combien celle-ci est belle quoique vulnérable. Que si tous les gars du monde voulaient bien se donner la main tout irait mieux.

Seniors Quechua et bobos à Vélib

Certes, je le concède, mon argumentation pêche quelque peu. Le petit bout de lorgnette étant par définition le plus court chemin vers la raison légitime, on ne trouvera pas dans cette critique les munitions à la hauteur de la cible. Et les escrocs de l’écologie « vue à la télé » pourront indéfiniment décrédibiliser l’essence même de cette cause en servant quelques discours dérisoires prononcés par des types plein aux as, attifés comme des pédagogues en fin de carrière.

Que Nicolas Hulot pense l’écologie en termes de lobbying est une évidence mais pour dépasser les seules frontières de la cour partisane (Arthus Bertrand, les bobos du Canal Saint-Martin, les seniors désœuvrés, sapés en Quechua) il conviendrait, pour commencer, d’aller chez le coiffeur, de nouer une cravate et d’incarner l’écologie autrement que comme une opposition stérile d’ado prolongé.

Ainsi, il va bien falloir s’y faire, Hulot est parti pour un an de rhétorique sinistre, de chuintements catastrophistes et vestes mal coupées complaisamment exhibées à la télé. Il y a de l’incantation dans l’air, des « coups » foireux à prévoir (Hulot chez Décathlon ?), bref toute la grotesque artillerie des campagnes électorales que les commentateurs prennent tant au sérieux et que les humoristes trouvent tellement drôles. On peut aussi trouver tout cela prodigieusement ennuyeux et souhaiter  que Hulot en « compromis écologiste », poussé au grand écart entre les trotskystes, les sociaux démocrates, les écologistes radicaux, les verts rouges, les verts verts et les vers roses se casse vite la figure. Et que monsieur Hulot s’en retourne vite à ses grandes vacances sur TF1.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
le Gône
- 23/04/2011 - 23:06
Bien vu...
Pour moi aussi 1 an a écouter ces "guignoles" ignobles..et leurs vestales mélancolique dont l'une dite Jolly me fait remonter mon repas même gastronomique..oui pendant un an il vont nous ruiner le moral nous assener des "conneries" plus grosses qu'eux , totallement incompétent,ils ne sont que des répetiteurs de savants dont l'aigreur n'a d'égale que leur "aveuglement" cynique.