En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Images éloquentes
Wifi : la dangerosité des ondes prouvée par des lycéennes sur... du cresson
Publié le 29 mai 2013
Dans cette petite expérience, les graines de cresson exposées aux ondes Wifi ne se sont pas développées et ont même parfois muté !
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans cette petite expérience, les graines de cresson exposées aux ondes Wifi ne se sont pas développées et ont même parfois muté !

Voilà une trouvaille qui leur a valu le prix du concours  "Jeunes Chercheurs". Cinq lycéennes danoises ont prouvé à quelle point l'exposition au Wifi était nocive aux végétaux. L'idée est partie d'une expérience personnelle : "Nous pensions que les problèmes de concentration à l’école et parfois d’insomnie venaient du fait que nous dormions avec nos téléphones portables à côté de notre tête", raconte l'une d'elles.

Elles sont imaginé un protocole expérimental original et simple à la fois. Elles ont comparé la croissance de graines de cresson exposées au Wifi à celle de graines non exposées. Pendant douze jours 6 assiettes comportant des graines de cresson ont été placées à proximité d'ondes d'un routeur Wifi de la norme IEEE 802.11g. En guise de groupe "contrôle", 6 autres assiettes ont été isolées de toute forme de radiation.

Résultat :  les graines de cresson exposées aux ondes Wifi ne se sont pas développées et ont même parfois muté ! Les graines protégées, de leur coté, ont germé tout à fait normalement.

A gauche, le cresson malade, non germé. A droite, le cresson sain

De nombreux chercheurs du Royaume-Uni, de Suède et des Pays Bas se sont intéressés à cette expérience. "Dans les limites de leurs compétences, les filles ont mis sur pied et documenté un travail d’une grande élégance. La richesse de détails et de précisions est exemplaire, le choix du cresson est très intelligent, et je pourrais continuer mes éloges" raconte le professeur Olle Johansson de l’Institut Karolinska de Stockholm.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires