En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 8 heures 57 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 10 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 13 heures 11 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 15 heures 10 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 16 heures 33 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 16 heures 56 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 16 heures 56 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 17 heures 25 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 9 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 12 heures 58 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 16 heures 2 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 16 heures 49 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 16 heures 56 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 16 heures 57 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 17 heures 22 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 17 heures 31 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 3 heures
Fan de

Sainte Britney, Saint Johnny, vivez pour nous !

Publié le 01 avril 2011
Johnny Hallyday et Britney Spears sortent chacun un nouvel album. Icône française d'un côté avec Jamais seul, obsession paparazesque américaine de l'autre avec Femme Fatale. Analyse sur l'utilité sociale de ces Saints médiatiques.
Étienne Augé est spécialisé en propagande et diplomatie publique. Il a enseigné la communication et le cinéma de masse pendant dix ans au Liban et en Europe centrale. Il est aujourd'hui "Senior lecturer" en communication internationale à l'Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Etienne Augé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Étienne Augé est spécialisé en propagande et diplomatie publique. Il a enseigné la communication et le cinéma de masse pendant dix ans au Liban et en Europe centrale. Il est aujourd'hui "Senior lecturer" en communication internationale à l'Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Johnny Hallyday et Britney Spears sortent chacun un nouvel album. Icône française d'un côté avec Jamais seul, obsession paparazesque américaine de l'autre avec Femme Fatale. Analyse sur l'utilité sociale de ces Saints médiatiques.

Cette semaine Johnny Hallyday, vedette francophone que l’on ne présente plus, sort un nouvel album. Dans le même temps, le dernier opus de Britney Spears, star américaine sur le retour et en devenir, sera également disponible dans les bacs. Ces deux événements n’intéressent pas que les amateurs de variété, et les médias les traitent en conséquence. Johnny et Britney sont surtout aux yeux de leur public des saints laïcs, et sont adorés par des millions de fans idolâtres. La sortie simultanée de leurs deux albums permet toutefois de comprendre ce que les deux sociétés, française et américaine, possèdent de différent dans leur besoin d’icônes médiatiques.

La vie rêvée des stars

Johnny comme Britney possèdent un rôle essentiel dans nos sociétés du spectacle. Le prétendre peut apparaître comme une provocation mais une vedette ou une superstar internationale, pour vaine que soit son existence, permet un processus de socialisation. Lorsque deux personnes entament un dialogue, elles l’initient par ce que l’on nomme une conversation phatique, servant donc à les mettre en phase. Sont exclus de ce processus tout ce qui peut pousser à une discussion conflictuelle, comme la religion ou la politique. Il est donc nécessaire de trouver des terrains communs et neutres, après que l’on ait évoqué le temps qu’il fait.

La vie des stars peut alors servir de sujet de conversation utile, qui permettra d’entamer un dialogue léger et socialisant. La vie d’une star se doit toutefois d’être faite de hauts et de bas, de rebondissements et de « cliffhangers » afin de servir de communication phatique. Rien de plus ennuyeux qu’une vie normale, comme celle d’une non-star. Johnny Hallyday et Britney Spears sont des sujets idéaux tant leur vie est marquée par les coups du destin.

L'idole des jeunes...et des moins jeunes

Johnny Hallyday est une idole, autrefois des jeunes, maintenant pour toutes ces générations qui se reconnaissent dans un chanteur exceptionnellement endurant, fasciné et façonné par les Etats-Unis et qui livre sans pudeur ses tranches de vie au public. Le chanteur-comédien représente comme aucune autre vedette un concept très français de héros. La France ne possède pas de super héros comme aux Etats-Unis, car elle n’entretient pas le fantasme d’un protecteur surnaturel.

En revanche, elle aime ces héros au destin tragique mais qui restent solides, se battent contre l’adversité et à qui on pardonne, en conséquence, bien des écarts que l’on trouverait intolérables chez les hommes politiques. Malgré son addiction à la drogue, ses maladroites tentatives de se défiscaliser dans un pays voisin, ses nombreux divorces pour se remarier avec de très jeunes filles, Johnny Hallyday possède une image positive pour 60% des Français selon un récent sondage. Curieusement, les sommes colossales qu’il gagne, le plaçant devant la plupart des patrons du CAC 40, ne font pas frémir d’indignation ceux qui considèrent que les riches doivent être punis.

Johnny, c’est cinquante ans de carrière en tant qu’auteur-compositeur-interprète, et autant d’années ou presque passées dans l’œil de l’opinion publique qui a partagé ses joies et ses peines. Qu’importe que le critique du Monde trouve son dernier album « inégal », les fans recevront leur ration de Johnny avec ferveur, parce qu’au-delà des chansons, c’est un message qu’il envoie, sur l’air de « Je suis toujours debout ». Johnny Hallyday, c’est aussi une certaine version de l’Amérique, où les Français ne gardent que ce qu’ils aiment entre la Harley Davidson et les grands espaces, un peu comme les Américains ne garderaient que la Tour Eiffel et la baguette dans leur France à eux.

Le show "Britney"

Le phénomène Britney s’apparente à celui de Johnny, mais témoigne des différences culturelles entre les mythes américains et ceux du vieux monde. Britney représente la possible rédemption qu’affectionne une nation très influencée par la morale des WASP. Britney Spears grandit dans le monde de Walt Disney, un univers enfantin où bien et mal sont clairement identifiés, et tout est possible à condition de respecter les règles. Quand on les enfreint, on est chassés du paradis des enfants et on entre dans le monde des adultes. 

Britney a payé cher son passage à l’âge adulte, d’abord en avouant qu’elle n’était plus vierge, puis en ayant deux enfants avant de se raser le crâne dans un geste désespéré puis de voir sa carrière s’écrouler notamment lors d’une prestation aux MTV awards calamiteuse. La chute de Britney a donné lieu à une des vidéos les plus célèbres du web, où un adolescent perturbé demande qu’on la laisse tranquille. Aujourd’hui Britney Spears revient, et le thème de l’enfance ou les références adolescentes sont clairement dépassées, puisque son dernier single s’appelle « Femme fatale ». Britney assume la fin de l’innocence, et se rédime pour la plus grande joie des médias américains.

Un blog affilié au New York Times note ainsi que Britney Spears fait partie des personnes les plus influentes sur Twitter. On se doute que ses suiveurs n’attendent pas d’elle un commentaire pertinent sur la situation au Moyen-Orient, mais bien de savoir comment leur idole poursuit son parcours de star, elle qui est partie de rien. Ses millions de fans peuvent ainsi vivre sa vie par procuration, et la sortie de son dernier album apparaît plus comme un nouvel épisode d’une série qui durerait toute une vie que comme une actualité musicale.

Stars qui souffrent mais qui durent

Britney n’est plus la fiancée idéale de l’Amérique, mais elle n’est plus non plus la Scandaleuse. Elle peut maintenant entrer sereinement dans la galaxie des stars qui ont souffert mais duré, comme Madonna avant elle. On peut raconter la vie de Britney comme on le ferait d’une sainte, en expliquant que tout son parcours semé d’embûches l’a menée à choisir le bien. A la différence de Johnny, elle a expié ses fautes : on pardonne tout en Amérique, à condition que le plan médiatique ait apparence de sincérité.

En France, on préfère les histoires de vie plus complexes et sans eau de rose. C’est peut-être pour ces différences culturelles que les films hollywoodiens ont des happy endings, quand les films français offrent des fins tragiques. Amérique protestance, France catholique.

Cette semaine, on pouvait également noter la sortie du dernier album de Radiohead, mais même si le groupe reste une référence pour les adolescents torturés et les hipsters, la vie du leader Thom Yorke ne suscite pas le même intérêt des médias que pour Britney et Johnny. Avec un prénom comme Thom, il aurait pourtant eu un espoir de devenir un saint du show business. Lui manque peut-être un côté exhibitionniste, ou alors un bon publiciste qui saurait émouvoir les foules en narrant son destin pour en faire une épopée. Thom Yorke devra se contenter d’être un grand musicien, à défaut de passionner les foules dévotes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
texarkana
- 31/03/2011 - 16:27
Jauny qui critique les électeurs de Marine..
...pour ne pas perdre sa clientèle de beaufs! je préfére Jean-Pax Méfret,ses chansons sont émouvantes.
Tagès
- 30/03/2011 - 16:00
La belgitude des choses.
Un "chanteur" belge meuglant des niaiseries anglosaxonnées;idole des franchouillards qu'il méprise(voir ses dernières interventions) du haut de sa montagne suiise ou il vit pour ne pas payer ses impots chez eux...cela ne serais pais une hitsoire belge?