En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le salon Innorobo

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

06.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

ça vient d'être publié
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 6 heures 41 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 8 heures 13 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 10 heures 7 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 11 heures 50 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 14 heures 9 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 15 heures 25 min
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 15 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 1 jour 8 heures
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 7 heures 43 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 9 heures 41 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 10 heures 31 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage aux personnel soignant
il y a 12 heures 26 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 14 heures 40 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 15 heures 11 min
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 15 heures 38 min
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 1 jour 9 heures
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 1 jour 9 heures
"Tous les soleils"

L’anti-bling-bling subtil de Philippe Claudel

Publié le 31 mars 2011
Avec Santiago
"Tous les soleils" est en salle depuis mercredi. Vent de légèreté sur l'Italie de Berlusconi.
Santiago
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Santiago est blogueur.Il tient la bibliothèque en ligne catallaxia.net et écrit de temps en temps pour le webzine La catallaxine. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Tous les soleils" est en salle depuis mercredi. Vent de légèreté sur l'Italie de Berlusconi.
Avec Santiago

Tous les soleils, film de Philippe Claudel qui sortira mercredi, nous conte avec une légèreté estivale, la vie d’un strasbourgeois d’origine italienne et professeur de musique baroque, vivant avec sa fille adolescente, dont la pénibilité est en pleine croissance, ainsi qu’avec son frère, cloitré en pyjama, qui végète en exil volontaire loin de Silvio Berlusconi, en attendant l’obtention espérée de son statut de réfugié politique.

En attendant le délit de nymphomanie

Peut-on se voir attribuer un statut de victime lorsqu’on refuse d’être représenté par le plus illustre obsédé sexuel qu’ait connu l’Italie, faisant de Rocco Sifredi et Casanova des petits joueurs ? Peut-on s’estimer suffisamment menacé par l’omnipotence d’un « politicientrepreneur » parce qu’il s’occupe pendant son temps libre à sauvegarder la diversité des pratiques sexuelles, introduisant notamment en Europe la pratique du Bunga-Bunga[1], et œuvrant ainsi au rapprochement fraternel des cultures méditerranéennes ? Corruption et pédophilie auront peut-être un jour raison de la carrière du chef d’Etat. En attendant, les Droits de l’Homme ne font pas de l’érotomanie compulsive assumée un crime contre l’Humanité. Pas plus que l’usage décomplexé et impudique de sa droite dure n’est récriminé lorsqu’on veut contracter des alliances charnelles avec les parties les plus politiquement incorrectes de quelques jeunes aspirantes à des promotions canapé, pourvu qu’elles soient majeures. Haïr Berlusconi n’est pas suffisant pour faire valoir des droits particuliers, et l’Italie reste encore un Etat de droit. Débouté, l’opposant s’ébat alors stérilement en fomentant des micro-révolutions « à la Cantona », mais avec un rien plus d’efficacité que le second. Ce qui ne l’empêche pas d’être réduit, dans son impuissance, à lancer piques grinçantes et fléchettes dérisoires sur une cible à l’effigie du botoxé honni, … lorsqu’il ne soigne pas ses pulsions négatives en regardant des séries abrutissantes ou en chatant sur des sites sexy qui émoussent ses ardeurs politiques tout en émoustillant ses sens.

La culture contre la société du spectacle

Distillée manichéisme, la critique sociale de Claudel est à l’image des volutes virevoltantes de la musique thérapeutique baroque qui accompagne le film. Plus subtile, son ironie sans aigreur y trouve toute sa force. En effet, la tragédie des honnêtes hommes y parait complète, puisqu’ils sont même reflués en marge de la terre d’asile : la France trempe elle aussi dans les travers d’une réalité télégénique ravie par son avidité sans pudeur et où les phares du peuple assument sans fard leur peoplisation. Surtout depuis qu’elle a à sa tête un flambeur exhibant montre et femme, comme un parvenu pavane devant les mâles dominés envieux.

Seul l’anachronisme salvateur de la culture demeure un refuge au milieu de cette société du spectacle qui a colonisé jusqu’aux domaines réputés sérieux. On rit pourtant beaucoup à l’occasion de cette satire qui peint une époque vautrée dans la concupiscence, où les cons illettrés peuvent être (tout-)puissants, et où lire La Princesse de Clèves constitue un besoin d’hygiène mentale comme un acte de résistance. On y pénètre aussi dans l’intime beauté des rues de Strasbourg et l’on admire la douce poésie de Clotilde Courau. On aurait préféré l’inverse. Mais que peut-on attendre d’un pauvre réalisateur qui n’arbore même pas une Rolex à son bras ?



[1] Aujourd’hui menacé d’extinction en Lybie !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires