En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 27 min 9 sec
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 58 min 52 sec
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 1 heure 55 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 2 heures 28 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 3 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 24 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie à vendre" de Yukio Mishima : un inédit jubilatoire de Mishima

il y a 14 heures 30 min
pépites > Economie
Reconversion
Dominique Strauss-Kahn aurait gagné 21 millions d’euros en cinq ans grâce à ses activités et son cabinet de conseil Parnasse International
il y a 15 heures 2 min
light > Culture
"Vol au-dessus d'un nid de coucou"
Bernard Tapie est contraint de reporter ses engagements au théâtre pour suivre un nouveau traitement
il y a 17 heures 31 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 44 min 21 sec
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 1 heure 15 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 2 heures 58 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 3 heures 15 min
décryptage > France
Question prioritaire

La sécurité, bien partie pour être la clé de 2022… et certains prennent une longueur d’avance

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Fauda" : devant l’engouement pour la fiction israélienne sur la scène internationale, focus sur Fauda (= Le Chaos)

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’opposition Mitterrand vs Rocard" : un fauteuil pour deux

il y a 14 heures 42 min
pépites > Santé
Contamination
Le vice-ministre iranien de la Santé, Iraj Harirchi, a été testé positif au coronavirus
il y a 15 heures 56 min
pépite vidéo > Media
Lanceur d'alerte
WikiLeaks : où en est l'affaire Julian Assange ?
il y a 18 heures 16 min
Star-system 2.0

"Avec Internet, une star ne peut pas se permettre de mentir"

Publié le 30 mars 2011
"Carré Viiip" sur TF1, "X Factor" sur M6, pendant que la télévision part à la recherche de la nouvelle star, sur Internet des anonymes dynamitent les codes du "star-system" en touchant un public très large, sans artifice. Auteur de nombreux ouvrages sur la pop-culture, Pacôme Thiellement nous livre ici son regard sur les stars de notre époque.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Carré Viiip" sur TF1, "X Factor" sur M6, pendant que la télévision part à la recherche de la nouvelle star, sur Internet des anonymes dynamitent les codes du "star-system" en touchant un public très large, sans artifice. Auteur de nombreux ouvrages sur la pop-culture, Pacôme Thiellement nous livre ici son regard sur les stars de notre époque.

Atlantico : Existe-t-il, selon vous, de vraies « stars » sur Internet ?

Pacôme Thiellement : Internet, c’est l’univers de la reprise anarchique totale. Il existe beaucoup de chanteurs YouTube, d’acteurs YouTube, de vidéos YouTube. Certes, certains deviennent connus grâce à Internet, mais c’est un phénomène qui relève tellement du « peuple », « par le peuple et pour le peuple » que tout est un peu trop ancré dans la terre ferme du réel pour parler d’étoiles ou de soleils.



Donc, vous considérez qu’aucune star n’est née sur la toile ?

Non, ce ne sont pas des stars. Je ne sais pas quel nom on pourrait leur donner, pour les opposer aux étoiles : des fleurs peut-être ?… Le rapport à la notoriété est beaucoup trop pur et immanent pour pouvoir parler de « star-system ». Internet est un « flower-system ». Il y a quelque chose de profondément innocent dans ces apparitions, même quand elles débordent de vulgarité. On sent que ce sont des gens qui n’ont pas encore triché.

Ca changera peut-être. Mais sur YouTube s’il y a beaucoup de contenus médiocres, quelques-uns sont magnifiques qui ne répondent plus pour autant au schème admiration/amour/identification/jalousie. Par exemple, il y a une chanteuse qui s'appelle Erin Merle, belle comme une gitane, avec un regard hanté de poétesse maudite, et elle enregistre ses chansons dans son cagibi, une reprise de « I married myself » des Sparks par exemple ; on peut même voir ses vêtements sales ou sa machine à laver au fond du plan. C’est merveilleux.

Je pense aussi à deux petites filles noires américaines, Van and Jess, qui reprennent tous les tubes R n’ B du moment. Elles mettent leur plus jolie robe, leurs boucles d’oreille, et elles chantent toutes les deux avec leur petit synthé, alternant les parties mélodiques et se rythmant elle-même en faisant du beatboxing… Elles sont mille fois meilleures que leurs modèles.

Je ne parle pas des fictions, comme le nombre incroyable de reconstitutions du 11 Septembre par des gosses américains pires que des héros de South Park, dont un petit gros de onze ans, Nick Paulin, qui mange ses fausses tours, en s’excusant pour les victimes après les avoir fracassé avec un canard géant ! Eric Cartman est formidable, mais Nick Paulin est tellement mieux.

Ceci dit, ça ne forme pas un monde commun sur lequel je vais pouvoir discuter avec les gens au bistrot. Il ne s’agit donc pas de « stars » à proprement parler : la star, tout le monde a plus ou moins une opinion sur elle parce que ce sont des personnes que tu vois sans l'avoir demandé. La star c'est quelqu'un que tu subis, qui plane au-dessus de toi comme les étoiles. Avec Internet, c’est différent : le public choisit ce qu’il veut voir. Il laisse pousser. Je n'ai pas le choix de connaître ou pas PPDA ou Britney Spears, mais j'ai le choix d’arroser, un peu plus chaque jour ou chaque semaine, les fleurs de Erin Merle ou le canard géant de Nick Paulin.



Est-ce que les réseaux-sociaux changent la donne ? On peut désormais communiquer directement avec les stars…

Les réseaux sociaux posent un égalitarisme radical au départ. Mais même s'il y a plus de gens qui vont « liker » les statuts d'Ashton Kutcher sur Facebook, s'ils sont inintéressants, ils seront moins « likés » que l’anonyme qui va sortir la phrase qui tue dans les commentaires de son status. Avec les réseaux sociaux, on ne peut plus tricher. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont attaqués : les réseaux sociaux sont dénigrés par ces « intellectuels » (dont tous les guillemets du monde ne suffiraient pas à signifier à quel point leur titre est usurpé) qui ont une trouille monstre de la chute de leurs privilèges.

Ces pauvres types se plaignent d'Internet, parce qu’ils s’aperçoivent que le web permet de les remettre en cause très vite : tout ce qui était possible avec la télévision, sur Internet, ça ne passe pas. Sans Internet, tous les mensonges de Bernard Henri-Lévy ou les conneries de Yann Moix n’étaient pas relevées aussi vite, et de façon aussi fracassante. Avec Internet, une star ne peut pas se permettre de mentir autant. Elle est obligée à une certaine honnêteté, ne serait-ce que vis-à-vis d’elle-même, et elle s'en tire en général très mal parce que ça n’a jamais été sa manière de vivre jusqu’à aujourd’hui.


Internet a-t-il tué le star-system ?

Pas encore, mais ça viendra. Avec Internet, YouTube, Myspace ou les réseaux sociaux, tout est chaotique, mais il existe une certitude : les mecs qui sont à ce moment-là aimés, le sont vraiment, il suffit de regarder leur nombre de vidéos vues pour vérifier. C’est beaucoup plus fiable que Médiamétrie et son panel soi-disant « représentatif » de quelques milliers de bonshommes !

Et puis, quelqu’un comme Rémi Gaillard, ou, pour citer mon préféré, Chris Dotson – qui ne fait que des sketchs extraordinaires où il joue David Lynch essayant de réaliser un nouveau film avec Crispin Glover… Ces gens n’ont pas de communicants derrière lui qui les chapeautent et leur disent « continue mon p’tit gars ». Du coup, l’internaute qui les regarde sur son écran sait qu’il est comme eux, qu'il pourrait leur parler. C’est un statut très différent de celui des anciennes stars.


Bien sûr, certaines célébrités essayent de monter dans le wagon du web. Elles ne veulent pas disparaître. Elles se rendent compte que le beau bateau « star-system » est en train de butter contre le gros iceberg Internet. Alors, elles regardent s’il y des bouées de secours, et elles ont raison. Autant qu'elles partent maintenant, parce que le processus enclenché par le net est inéluctable. Et les risibles tentatives de nos politiques pour « réguler » tout ça dans le sens de leurs intérêts privés, toutes leurs « Hadopitreries », sont vouées à échouer de toutes façons. C’est écrit dans leur regard de bêtes traquées.

 

(voir aussi l'interview de Pacôme Thiellement pour Atlantico : "Une star finit toujours par ressembler à son public")

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires