En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Oups
Né par insémination artificielle, il épouse sa sœur par erreur
Publié le 27 février 2013
C'est grâce à une recherche de paternité que cet homme a découvert la terrible nouvelle... il n'ose pas informer sa femme.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est grâce à une recherche de paternité que cet homme a découvert la terrible nouvelle... il n'ose pas informer sa femme.

C'est un cauchemar. Le témoignage est rapporté sur le blog de conseils du site anglophone de Slate. Un homme explique avoir découvert qu'il était marié avec sa sœur, après plusieurs années de mariage et trois enfants.

"Quand ma femme et moi nous sommes rencontrés à l'université, l'attirance fut immédiate et nous sommes rapidement devenus inséparables", raconte-t-il. Leurs nombre de points communs était surprenant. Ils se marièrent rapidement après leurs études et eurent trois enfants avant l'âge de 30 ans. Parmi leurs points commun : les époux sont tous les deux nés grâce à un donneur de sperme et une insémination artificielle et ont été élevés par des lesbiennes. A sa majorité, la femme a entrepris des recherches pour retrouver son père biologique, "car elle pensait qu'on trompait nos enfants en n'essayant pas de savoir tout ce qu'on pouvait sur mon passé.", raconte l'homme. Mais lui était moins curieux.

Un jour, il finit par changer d'avis et découvre l'identité de son père, qui s'avère être celui de sa femme. Que faire de cette information ? En informer sa femme ? L'homme hésite. Il a tenté de tout oublier, de rayer cet épisode de sa vie et d'effacer toutes les preuves. Mais rien n'y fait "quand je la regarde, je ne peux pas m’empêcher de penser 'c'est ma sœur !'", explique-t-il.

Emily Yoffe, la conseillère de Slate, lui recommande d'informer sa femme, mais pas nécessairement ses enfants "en pleine santé"...

Ce genre de risque éthique est une question récurrente, qui a trait à la nature même de la reproduction assistée, précise Emily Yoffe, ajoutant que cette question est abordée dans le livre de David Plotz, The Genius Factory: The Curious History of the Nobel Prize Sperm Bank.

Vu sur : Lu sur Slate.com
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
04.
Iran-États-Unis : la tension est à son comble
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jlbaty
- 01/03/2013 - 11:53
Et alors , soeurs biologique
Et alors , soeurs biologique sans plus
Vinas Veritas
- 28/02/2013 - 11:53
Ce qui devait arriver arriva
Certes me direz-vous, ce type d'union n'a jamais été impossible par le passé mais maintenant, ce type d'évènement risque de se multiplier en France grace à l'intervention des légistes ignorants qui pondent des lois n'importe où, n'importe comment et surtout sans chercher les conséquences de leur décisions aux limites de leurs textes.
Une loi, comme beaucoup de choses et d'actes ne provoquent pas d'accident serieux dans l'espace moyen d'application. lorsqau'on commence à accumuler les fautes et les erreurs, l'accident probable devient réalité. il n'y a qu'à prendre pour exemple l'es études réalisées sur les causes des accidents d'avion : une erreur est rarement la cause mais l'accumulation aboutit régulièrement aux drames.
Avant de voter une lois pour le plaisir, il devient impératif de faire passer le projet à la moulinette des juristes et avocats pour en détecter les failles et contournement inadmissibles puis rectifier les risques de dérives mis en évidence.
yvonman53
- 28/02/2013 - 10:55
constat
Dommage collatéral ,on va nous dire! Bon, rien n'est vraiment sur a 100%