En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Entretien

Carla Bruni : un retour de Nicolas Sarkozy en politique "n'a rien à voir avec la réalité"

Publié le 14 mars 2013
L'ancienne Première dame juge "improbable" un éventuel retour de l'ex-président dans un entretien donné au magazine Elle.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancienne Première dame juge "improbable" un éventuel retour de l'ex-président dans un entretien donné au magazine Elle.

Carla Bruno fait cesser les rumeurs sur un éventuel retour de Nicolas Sarkozy sur le devant de la scène politique dans une interview donnée au magazine Elle, évoquant notamment un "emballement médiatique" sur le sujet. L'ancienne Première dame qualifie même d'"improbable" le retour de l'ancien président ajoutant que "c'est lui qui verra, c'est les Français qui verront" et que cette question "n'a rien à voir avec la réalité".

Dans l'entretien publié ce jeudi dans l'hebdomadaire, Carla Bruni revient également sur la défaite de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle se déclarant "encore stupéfaite que les Français se soient privés de lui, de son énergie, de sa vision, de son courage, de son humanité, d'une intelligence et d'une volonté comme les siennes". Elle ajoute par ailleurs qu'elle a été "blessée par les attaques personnelles" pendant la campagne et plus particulièrement par celles sur son physique après sa grossesse. "Je voulais soutenir mon mari pendant sa campagne, et en même temps […] je ne voulais pas qu'on me prenne en photo, j'avais envie de pleurer de fatigue, j'étais fragile. Je n'étais heureuse qu'en famille", précise la chanteuse.

L'ancienne Première dame évoque également Valérie Trierweiler et sa situation "un peu floue", ce qui "n'est pas conseillé à ce niveau de l'Etat", ajoutant au sujet de l'affaire du Tweet que la compagne de François Hollande "n'avait pas mesuré la différence entre avant et après, et c'est normal. De plus, elle est journaliste, c'est son métier de donner son opinion sur les choses. Elle a très bien compris où elle se trouvait à présent", avant de se demander "qui n'a pas fait d'erreurs dans la vie ?".

Carla Bruni estime par ailleurs "qu'il est plus simple d'être l'épouse légitime du chef de l'Etat que sa compagne. La présidence de la République est un lieu officiel qui implique des situations officielles. Pour ma part, j'ai senti un apaisement véritable de l'inquiétude générale à mon égard lorsque j'ai épouse Nicolas", conclue finalement la chanteuse.

Vu sur : Lu sur Elle
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

07.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires