En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

05.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

07.

Grève à la RATP : le métro parisien a été déserté par les utilisateurs

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

L’étonnante persistance du soutien des Français aux Gilets jaunes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

ça vient d'être publié
décryptage > High-tech
Le monde d’après Snowden

Où en est-on de la surveillance mondiale à l’heure actuelle ?

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Santé
Santé

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

il y a 2 heures 50 min
décryptage > Economie
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

il y a 3 heures 33 min
décryptage > Politique
Évaporation du domaine de la lutte

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

il y a 4 heures 5 min
décryptage > Défense
La guerre à l’heure des ennemis non identifiés

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

il y a 4 heures 37 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales
il y a 5 heures 11 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 19 heures 12 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 19 heures 40 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 21 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 22 heures 58 min
décryptage > Sport
LDC

PSG - REAL : 3 - 0 Sans ses stars mais avec un Idrissa Gueye impérial, Paris surclasse le Real de Zidane

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Economie
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

il y a 3 heures 14 min
décryptage > France
Riposte

Recrudescence des mites mangeuses de vêtements à cause des fibres naturelles et du lavage à basse température

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Politique
Langue de bois s'abstenir

Une étude des universités de Harvard et de Berkeley démontre qu’en politique les propos clivants et politiquement incorrects paient

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

il y a 5 heures 8 sec
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 18 heures 54 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 19 heures 29 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 19 heures 58 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 21 heures 21 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 23 heures 8 min
God save the queen ?

PJ Harvey : le goût amer de l'Angleterre

Publié le 08 mars 2011
Le dernier album de PJ Harvey, « Let England shake », fait le constat nostalgique d’une disparition de l’identité britannique.
Après avoir assez longtemps travaillé dans l'industrie du disque et l'enseignement, Alexandre Pavèze (c'est un pseudonyme) a décidé de s'orienter vers un travail critique, dans les domaines de la musique et du cinéma. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Pavèze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir assez longtemps travaillé dans l'industrie du disque et l'enseignement, Alexandre Pavèze (c'est un pseudonyme) a décidé de s'orienter vers un travail critique, dans les domaines de la musique et du cinéma. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le dernier album de PJ Harvey, « Let England shake », fait le constat nostalgique d’une disparition de l’identité britannique.

En écoutant le dernier album de PJ Harvey, « Let England shake », sorti ces derniers jours, on se dit qu’il est véritablement rare qu’un disque parle de politique avec une telle justesse. Pas de politique à la petite semaine telle qu’on l’entend dans l’usage général du terme, mais de politique à un niveau  plus profond, plus intime, qui consisterait pour l’individu à reconsidérer et à analyser la justesse des valeurs de son pays, de ses racines et son histoire.

L’Angleterre de Polly Jean Harvey ne manquera pas de faire écho à d’autres pays d’Europe, dont le nôtre. Où il faut bien reconnaître qu’uniformément le courant passe mal, depuis un assez long moment, entre les citoyens et leurs représentants. « Angleterre, tu laisses un goût. Un goût amer » (« England, you leave a taste. A bitter one »), lance ainsi la poétesse du Dorset, qui fait rimer « England’s dancing days are gone » (« Les beaux jours anglais ont disparu ») et « indifference won » (« l’indifférence a vaincu ») sur la chanson-titre de son disque.

Globalement, le constat, nostalgique, est celui d’une disparition de l’identité britannique, que PJ Harvey évoque avec un bucolisme parfois cruel. Disparition de ses valeurs, violées par l’alignement, notamment militaire, de son pays sur la diplomatie américaine ; ou disparition plus générale de la singularité anglaise dans une Europe sans visage : « Foutus Européens ! Rendez-moi à la belle Angleterre » (« Goddamn’Europeans ! Take me back to beautiful England ») scande-t-elle dans « The last living rose ».

Portrait d'un pays écroulé

Au fil de ces textes d’une poésie irisée et violente, les soldats britanniques d’aujourd’hui, Irak ou Afghanistan, en viennent à évoquer ceux du siècle précédent, sur le sol européen. D’un siècle l’autre, comme d’une guerre. Au final, c’est le portrait d’un pays écroulé – ressemblant fort à un zombie parkinsonien – que PJ Harvey dresse, qui en  déclame la gloire en même temps qu’elle en sonne le glas : « L’Occident dort. Que l’Angleterre tremble, empesée de mort silencieuse. Je crains que notre sang ne se relève plus » (« The West’s asleep. Let England shake, weighted down with silent dead. I fear our blood won’t rise again »).

La "Vieille Europe" défiée par les peuples

Tout ceci pour dire que les musiques actuelles ont souvent été très en phase, voire en avance, quant à l’évocation de problématiques sociétales profondes : et n’est-ce pas précisément le rôle de la culture que de restituer l’exact pouls de la civilisation qui la sécrète ? Dans cette optique, outre sa qualité musicale, « Let England shake » pourrait donc s’entendre comme l’enregistrement de l’actuelle défiance des peuples de la « Vieille Europe » à l’encontre de la politique, notamment étrangère, conduites par leurs dirigeants. Sorte de sentiment diffus de décadence de toute chose publique, ou d’une lente agonie de ce qui faisait jadis la grandeur européenne. Comme il est inutile de parler ici de Boris Boillon, considérons seulement qu’un jour, en France, il serait souhaitable d’entendre davantage d’artistes ainsi capables d’envisager la politique comme a su le faire PJ Harvey, à la manière d’une large vision chantée – plutôt qu’un engagement bêlant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

05.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

07.

Grève à la RATP : le métro parisien a été déserté par les utilisateurs

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

L’étonnante persistance du soutien des Français aux Gilets jaunes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Transatlantico
- 08/03/2011 - 18:45
C'est anglais ... mais c'est bon
Heu... pas si bon que ça : politique ou MARKETING ? Je pense sincèrement que l'angleterre ne fait pas partie de l'Europe en raison de la livre sterling. Donc c'est pas crédible d'y voir un album politique.