En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

02.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

03.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

04.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel

07.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Qualité nutritionnelle : et voilà la liste des 100 meilleurs aliments au monde

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Toutes ces erreurs que le Défenseur des droits commet dans son rapport sur la discrimination en France

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 2 heures 10 min
light > Justice
Espoir pour les victimes
Affaire Jeffrey Epstein : Ghislaine Maxwell, sa complice présumée, a été enfin arrêtée par le FBI
il y a 2 heures 48 min
pépites > Media
Critiques
Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam
il y a 4 heures 1 min
pépites > Justice
Condamnation
Scandale de la Dépakine : la justice reconnaît la responsabilité de l'Etat
il y a 4 heures 47 min
décryptage > France
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Société
Mobilisation planétaire

Antiracisme et environnement : l’été 2020 sera radicalement exigeant ou ne le sera pas

il y a 7 heures 16 min
décryptage > Politique
Macron - Le Pen

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

il y a 7 heures 46 min
décryptage > France
Exercices de coloriage

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Consommation
Sucre caché ?

Eaux parfumées : comment repérer celles qui vous font grossir l’air de rien ?

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Europe
Menace pour l'Etat allemand ?

L’Allemagne a-t-elle un problème d’infiltration de son extrême droite dans les rouages de l’Etat ?

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

il y a 2 heures 26 min
pépites > Politique
Retrait stratégique
Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire, Les Républicains vont présenter le député Guy Teissier pour la mairie
il y a 3 heures 13 min
pépites > Santé
Lourdes accusations
Covid-19 : le Conseil scientifique et la Haute autorité de santé dénoncent des propos "infamants" de Didier Raoult devant les députés
il y a 4 heures 29 min
pépite vidéo > International
Tragédie
Birmanie : un glissement de terrain provoque la mort d’une centaine de mineurs
il y a 6 heures 9 min
décryptage > Politique
Formation politique

Les 4 piliers : un parti libéral souverainiste se crée et recrute des candidats pour les régionales

il y a 7 heures 3 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Affaire Fillon : Hollande a envisagé de reporter la présidentielle; Dati a cherché le soutien de l'Elysée contre Hidalgo; Ecologie : truc de riches ou cauchemar vert ?; Cyberhaine sur les réseaux sociaux : le marché plus fort que la loi
il y a 7 heures 35 min
décryptage > International
Soft power

Comment les Émirats arabes unis sont devenus curieusement le partenaire économique et commercial incontournable de Damas

il y a 7 heures 58 min
décryptage > Histoire
Rivalité

Et si on s’était trompé de Voltaire ?

il y a 8 heures 54 min
décryptage > Santé
Vives inquiétudes

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

il y a 9 heures 51 min
décryptage > Europe
Présidence du Conseil de l'Union européenne

Angela Merkel peut-elle sortir de son coma l’Europe ?

il y a 11 heures 2 min
Rol TV

Karl Lagerfeld : l’art et les manières

Publié le 07 mars 2011
Lagerfeld par Karl est un pléonasme dont on ne se lasse pas. Pour l’intelligence tranchante, le cynisme et l’humour du maître ; un spectacle en soi, une valeur ajoutée à la vénérable maison dont l’homme au catogan XVIIIè est devenu l’emblème.
Christian Rol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Rol est écrivain et journaliste.Il tient pour Atlantico la rubrique "Rol TV" où il raconte l'actualité du petit écran.Il est entre autres l'auteur du roman Les slips kangourou (Stéphane Million, mars 2011).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lagerfeld par Karl est un pléonasme dont on ne se lasse pas. Pour l’intelligence tranchante, le cynisme et l’humour du maître ; un spectacle en soi, une valeur ajoutée à la vénérable maison dont l’homme au catogan XVIIIè est devenu l’emblème.

Après que son rival John Galliano a été décommandé de toute mondanité pour cause d’hitlérisme éthylique, Karl Lagerfeld a redonné à la fashion week un accent allemand plus présentable. Notamment sur Arte – le vendredi 4 mars – où le kaiser des podiums honorait une fois encore sa propre statue. Le cliquetis de ses bagues ponctue une ode à la futilité, à la couture, bref au vide que des folles de tous les sexes tentent de combler dans un sillage poudré.

Lagerfeld confidentiel (bande-annonce)
Documentaire réalisé par Rodolphe Marconi (diffusé vendredi 4 mars à 20h40 sur Arte)

Devant une caméra complaisante, on passe vite sur les « petites mains » - couturières et autres brodeuses, les seules à vraiment travailler – pour pénétrer les coulisses des défilés d’où émergent, naissent ou meurent des créatures revêches commandées par des bonnes femmes et des garçons  hystériques qui recrachent dans des talkies-walkies des ordres dérisoires.

Pisser partout, c’est pas Chanel…    

De malles - et mâles - Vuitton, en sacs Chanel, de jets privés en Bentley cossue, de Paris à Monaco (d’où une princesse imbibée nous tire la langue), en passant par New York, Karl et sa cour véhiculent tous les fantasmes et lieux communs que l’exercice commande à notre imaginaire.

Mais, si Lagerfeld n’était que cela, un vulgaire marchand de chiffon, une vieille tante acariâtre, névrosée et caractérielle, prenant au tragique sa « mission », le spectacle tournerait court. Car la supériorité de Lagerfeldmarechal sur ses chers confrères tient précisément à ce cynisme revendiqué, à cette intelligence tranchante qui ne s’économise pas la légèreté et nous renvoie à l’esprit d’un Laclos, aux cruautés mondaines d’un XVIIIème. L’accent allemand en plus, et la formule précise en moins.

Le « bon vieux temps » ? : « C’est une idée inutile. Si c’était mieux avant, alors le présent c’est un truc de seconde main. » Son milieu familial, terreau de son anticonformiste ? « On n’était quand même pas des paysans de la Creuse ! » Les ploucs apprécieront. Quant à l’analyse, voire la psychanalyse, cette fausse science à destination des gogos : « Il y a eu des siècles sublimes sans l’analyse. » Même sort réservé à la mort – y compris la sienne – et son corollaire, les religions : « la religion, c’est de la mauvaise littérature ». Contrairement à celle qui orne les toilettes backstage du grand homme où une dame pipi – ou un monsieur popo – a posé une affichette prévenant que « pisser partout, c’est pas Chanel »…  

Porte-parole et porte-manteaux

Le film à la gloire de l’Eric Von Stroheim du tailleur en tweed est un petit condensé des contradictions et cohérences paradoxales de ce contempteur amidonné de l’esprit bourgeois qui nous jure que « posséder » est aux antipodes de ses préoccupations. Cela depuis son hôtel particulier (30 pièces au moins) au cœur de Paris, ou depuis sa résidence monégasque…

Suivent une séance photo en compagnie de Nicole Kidman qui, au bout de quelques minutes s’impatiente déjà (à 15 millions d’Euros la campagne, c’est normal). Et puis, c’est au tour d’un Texan, beau comme un Christ blond, sapé en body, mini slip et enfin à poil. Le jouet du jour distrait la cour qui rit aux bons mots de Karl, relaye sa mauvaise humeur, applaudit aux caprices et aux photos de l’éphèbe… qui rejoindra bientôt les oubliettes.

Cet essaim humain que les mauvais esprits auront tôt fait de réduire à une simple nuée de parasites est trop caricatural pour abuser l’homme au catogan, priant son confesseur (un certain « Rodolphe ») de lui épargner les clichés sur la « solitude », le seul luxe qu’il songe encore s’octroyer. Quant à l’homosexualité de Lagerfeld, cette « aspérité » qui semble visiblement obséder « Rodolphe », revenant à la charge plusieurs fois, ce n’est pas l’affaire de ce vrai pudique à l’exhibitionnisme sélectif. Pour la « cause gay », les pleureuses homos, le Pacs, cette aspiration au bonheur « bourgeois » entre hommes, il faudra trouver un autre porte-parole. Lui, ne se préoccupe que de porte-manteaux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
mode, Arte, Karl Lagerfeld
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires