En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

06.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

07.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 1 heure 2 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 2 heures 31 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 2 heures 46 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 3 heures 9 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 3 heures 31 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 4 heures 4 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 4 heures 27 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 4 heures 56 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 5 heures 50 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 6 heures 7 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 2 heures 21 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 2 heures 42 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 3 heures 5 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 3 heures 29 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 3 heures 45 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 4 heures 7 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 4 heures 53 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 5 heures 33 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 5 heures 56 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 6 heures 13 min
© LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA / AFP
© LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA / AFP
Concurrence féroce

Michael O'Leary, le patron de Ryanair, compare ses concurrents à des "junkies" qui "implorent l'aide" des Etats

Publié le 15 mai 2020
Le PDG de Ryanair, Michael O'Leary, s’est exprimé cette semaine sur les aides apportées par les Etats envers le secteur aérien et certains compagnies. Il considère qu’il s’agit de "concurrence déloyale".
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le PDG de Ryanair, Michael O'Leary, s’est exprimé cette semaine sur les aides apportées par les Etats envers le secteur aérien et certains compagnies. Il considère qu’il s’agit de "concurrence déloyale".

Le président de Ryanair Michael O'Leary a comparé mercredi les compagnies aériennes en difficulté qui réclament l'aide des Etats à "des junkies". Il a également menacé de porter plainte contre le soutien qui pourrait notamment être apporté à Brussels Airlines ou à la Lufthansa, selon des informations de Courrier International. 

Michael O’Leary s’est confié cette semaine dans les colonnes de La Libre Belgique sur le secteur aérien face à la crise du coronavirus et sur les aides apportées par de nombreux Etats envers certaines compagnies aériennes : 

"Ces compagnies qui pleurent désespérément pour de l'aide me font penser à des junkies qui n'ont pas eu leur dose de drogue".

Michael O’Leary a eu des mots très durs sur l’attitude des Etats et de nombreux dirigeants ayant annoncé leur volonté de soutenir les compagnies aériennes. Le président de Ryanair considère les aides apportées par les Etats au secteur aérien, paralysé par la pandémie de coronavirus, comme "de la concurrence déloyale" :

"Nous allons porter plainte contre l’Etat belge s’il octroie une aide à Brussels Airlines comme nous l’avons fait en Suède et en France. Nous porterons plainte contre ces aides d’Etat qui ne servent qu’à renflouer les caisses de compagnies déjà très mal en point. En France, ou en Belgique, la masse salariale des employés est déjà prise en charge par l’Etat durant cette crise. Pourquoi ont-ils besoin de davantage d’argent ? Nous nous opposerons fermement à ces plans d’aides, car c’est de la concurrence déloyale. Cela va fausser le marché aérien durant cinq ans au moins en Europe".

La compagnie "low cost" Ryanair avait déjà annoncé mardi à l'AFP avoir saisi la justice européenne concernant les aides accordées à la compagnie scandinave SAS et aux compagnies françaises sous forme de report de taxes. Le président de Ryanair se dit prêt à aller "devant la Cour de justice européenne" contre la potentielle aide - qu'il juge "illégale" - de la Belgique à Brussels Airlines, mais aussi contre "celle de l'Allemagne à Lufthansa".

La compagnie belge Brussels Airlines, qui compte supprimer un quart de ses effectifs (soit environ 1.000 postes), devrait pouvoir bénéficier, via sa maison mère Lufthansa, d'une aide d'Etat avec le gouvernement belge. La Lufthansa, dont le patron a récemment estimé avoir 10.000 salariés en trop au regard de la crise, devrait obtenir une d'une aide de plusieurs milliards d'euros avec Berlin.

Ryanair compte pour sa part licencier "un minimum" de 3.000 postes, dont "plusieurs centaines" en Belgique.

L'immobilisation forcée de sa flotte face à l’impact du coronavirus devrait coûter "plusieurs milliards d'euros" à la compagnie, mais Michael O'Leary a indiqué que Ryanair "a les reins solides". Ryanair a l’intention de reprendre 40% de ses vols à partir de juillet, mais ne compte pas, parmi les mesures sanitaires mises en place, laisser un siège vide entre les passagers des avions pour respecter la distanciation sociale, comme l’a précisé Micahel O’Leary :  

"Cette mesure, qui n'est pas rentable pour les compagnies aériennes, ne sert à rien dans la lutte contre la propagation du Covid-19. J'ai toujours trouvé cette idée idiote".

Michael O'Leary avait déclaré il y a quelque temps que la crise du coronavirus était une occasion d'assainir le marché du transport aérien, ne cachant pas son ravissement à l'idée de voir chuter certains de ses concurrents fragiles et de potentiellement récupérer de précieux créneaux de vols.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires