En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

03.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

06.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 7 heures 17 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 11 heures 55 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 12 heures 44 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 13 heures 21 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 13 heures 59 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 14 heures 36 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 15 heures 5 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 15 heures 45 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 16 heures 6 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 16 heures 32 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 10 heures 16 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 12 heures 9 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 13 heures 6 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 13 heures 38 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 14 heures 13 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 15 heures 8 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 16 heures 3 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 16 heures 12 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 16 heures 34 min
© BERTRAND LANGLOIS / AFP
© BERTRAND LANGLOIS / AFP
Polémiques

César 2020 : Lambert Wilson déplore un "lynchage public abominable" à l’encontre de Roman Polanski

Publié le 02 mars 2020
L’acteur Lambert Wilson, à l’affiche du biopic sur le général de Gaulle, s’est exprimé sur la cérémonie des César et sur la polémique liée à l’attribution du prix de la meilleure réalisation à Roman Polanski pour son film "J’Accuse", avec notamment Jean Dujardin et Louis Garrel.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’acteur Lambert Wilson, à l’affiche du biopic sur le général de Gaulle, s’est exprimé sur la cérémonie des César et sur la polémique liée à l’attribution du prix de la meilleure réalisation à Roman Polanski pour son film "J’Accuse", avec notamment Jean Dujardin et Louis Garrel.

La fin de la 45e cérémonie des César a été marquée ce vendredi par le départ de l'actrice Adèle Haenel lorsque Roman Polanski a été sacré meilleur réalisateur pour son film "J'Accuse", sur l'affaire Dreyfus. 

Lambert Wilson est revenu sur la cérémonie des César au micro de Franceinfo en ce lundi 2 mars : 

"Je suis très en colère, c’est n’importe quoi : si on estime qu’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas dans le fait que Polanski ait des nominations, alors on ne vient pas. On ne part pas au milieu de la cérémonie parce que Polanski reçoit un prix ! Qu’est-ce que ça veut dire ? C’est la règle du jeu. […] Moi, ce qui me met hors de moi, c’est que, quand je lis le texte de Samantha Geimer [la seule victime, américaine, de Roman Polanski reconnue judiciairement], elle le défend ! Elle considère qu’il est une victime de cette diabolisation. Elle lui a pardonné depuis très longtemps. Et moi, je donne une médaille, 45 médailles, à Fanny Ardant, quand elle dit "Je suis contre la condamnation et je suivrai Roman Polanski jusqu’à la guillotine". Je dis "Merci Fanny !"".

L'acteur Lambert Wilson a aussi évoqué l'attitude et les choix de Florence Foresti, la maîtresse de cérémonie. Elle a évoqué à de nombreuses fois le cas de Roman Polanski, sans jamais le nommer et en lui attribuant des surnoms. Lambert Wilson regrette cette attitude et ces choix durant la soirée des César : 

"Je parle de gens que j’aime énormément, mais oser évoquer un metteur en scène en ces termes… Parler d’Atchoum, montrer une taille… Et en plus, qu’est-ce qu’on va retenir de la vie de ces gens par rapport à l’énormité du mythe de Polanski ? Qui sont ces gens ? Ils sont minuscules. […] Cette espèce de politiquement correct, je trouve que c’est du terrorisme. En plus, c’est bête ! On se dit "mais où sommes–nous ? Qui sont ces gens ?". Ça m’a choqué, j’ai trouvé qu’on était minables. Il y a cette espèce de tribunal, de lynchage public que je trouve absolument abominable."

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pale rider
- 04/03/2020 - 08:42
finalement merci aux Oscars
Merci de faire sortir les loups du bois, on voit qu'ils sont nombreux, à la fois on s'en serait douté en regard des stats implacables : pédophilie : 1 fille sur 8 , 1 garçon sur 10 , mais là on a aussi les noms des soutiens, c'est bien. La France pays protecteur des pédophiles , elle donne l'asile à Polanski mais pas à Snowden, pas à Assange, on prend les "héros" qu'on peut . Pas de quoi pavoiser. Il est intéressant de lire le verdict de la presse étrangère : elle est sans appel ... en effet gpo , sur ce point -seulement- je vous suis : il y a du boulot...
Gpo
- 03/03/2020 - 15:24
Bravo aux artistes qui osent combattre la bêtise
et le film de Polanski est un chef d'oeuvre..Ni pédophile, ni criminel pour cet homme qui a perdu sa femme enceinte assassinée (Sharon Tate)
On aimerait bien que les féministes s'intéressent au cas Ladj ly ex taulard..ou à Cohn Bendit, Lang, Kouchner soupçonnés de pedophilie??
Merci aux Bardot, Ardant, Bruni qui s'élèvent contre ces juges auto proclamés..
Alain Proviste
- 03/03/2020 - 14:27
Je suis Polanski
Polanski m'est de plus en plus sympathique, grâce aux efforts de toutes ces truffe. Les lâches chassent en meute, comme d'hab'.