En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 7 heures 58 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 10 heures 29 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 12 heures 31 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 14 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 14 heures 16 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 14 heures 54 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 14 heures 57 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 14 heures 58 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 15 heures 2 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 8 heures 25 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 12 heures 16 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 13 heures 51 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 14 heures 11 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 14 heures 23 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 14 heures 56 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 14 heures 58 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 14 heures 58 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 15 heures 2 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Fête du cinéma

César 2020 : "Les Misérables" grand gagnant, Roman Polanski sacré meilleur réalisateur

Publié le 29 février 2020
La 45e cérémonie des César a eu lieu ce samedi, sur fond de polémique concernant Roman Polanski.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La 45e cérémonie des César a eu lieu ce samedi, sur fond de polémique concernant Roman Polanski.

Canal+ diffusait ce vendredi 28 février la 45e cérémonie des César du cinéma. La soirée a été marquée par le triomphe du film "Les Misérables", de Ladj Ly, qui a remporté quatre récompenses : meilleur film, meilleur espoir masculin pour Alexis Manenti, meilleur montage et le César du public. "Les Misérables" s'est imposé face au "Portrait de la jeune fille en feu" de Céline Sciamma, à "Grâce à Dieu" de François Ozon, à "Hors Normes" d’Olivier Nakache et Eric Toledano, à "J’accuse" de Roman Polanski, à "La Belle Époque" de Nicolas Bedos et face à "Roubaix, une lumière" d’Arnaud Desplechin.

Malgré la polémique, le film "J'accuse" de Roman Polanski a remporté 3 César : celui de la meilleure réalisation pour Roman Polanski, celui de la meilleure adaptation et celui des meilleurs costumes. Ce sacre a provoqué le départ de la salle de l'actrice Adèle Haenel, de la réalisatrice Cécile Sciamma et d'une partie de l'assistance, mais aussi la démission de la maîtresse de cérémonie Florence Foresti, qui a refusé de remonter sur scène après le sacre du réalisateur.

Le palmarès complet :

Meilleur film : "Les misérables" (Ladj Ly)
Meilleure réalisation : Roman Polanski ("J'accuse").
Meilleure actrice : Anaïs Demoustiers ("Alice et le maire").
Meilleur acteur : Roschdy Zem ("Roubaix, une lumière").
Meilleure actrice dans un second rôle : Fanny Ardant ("La Belle Époque").
Meilleur acteur dans un second rôle : Swann Arlaud ("Grâce à Dieu").
Meilleur espoir féminin : Lyna Khoudri ("Papicha").
Meilleur espoir masculin : Alexis Manenti ("Les Misérables").
Meilleur premier film : "Papicha" (Mounia Meddour).
Meilleur scénario original : "La Belle Époque" (Nicolas Bedos).
Meilleure adaptation : "J'accuse" (Roman Polanski).
Meilleur film étranger : "Parasite" (Bong Joon-Ho).
Meilleur film documentaire : "M" (Yolande Zauberman).
Meilleure musique originale : "J'ai perdu mon corps" (Dan Levy).
Meilleure photographie : "Portrait de la jeune fille en feu" (Claire Mathon).
Meilleurs costumes : "J'accuse" (Roman Polanski).
Meilleurs décors : "La Belle Époque" (Stéphane Rozenbaum).
Meilleur son : "Le chant du loup" (Nicolas Cantin, Thomas Desjonqueres, Raphaël Mouterde, Olivier Goinard, Randy Thom).
Meilleur montage : "Les misérables" (Flora Volpelière).
Meilleur film de court métrage : "Pile Poil" (Laurianne Escaffre et Yvonnick Muller).
Meilleur film d'animation : "J'ai perdu mon corps" (Jérémy Clapin).
Meilleur court métrage d'animation: "La nuit des sacs plastiques" (Gabriel Harel).
César du public : "Les misérables" (Ladj Ly).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Patyz
- 08/03/2020 - 17:29
ça sert à quoi de donner un
ça sert à quoi de donner un prix pour le film subventionné "les misérables", Eric Zemmour dénonce tout l'inverse de ce qui est montré dans ce long métrage , les citoyens Français expriment dans les urnes leurs angoisses , leur ras le bol de voir que des milliards d'euros versés n'ont servi qu'à faire augmenter le communautarisme, les actes de violence, le non respect de la laïcité, alors que de plus en plus d'agriculteurs se suicident tant leurs conditions de vie sont insupportables , des citoyens respectables dont l'authenticité , le courage, la volonté nous inspirent le plus grand respect , grâce à eux nous avons des produits à cuisiner , ils n'obtiennent en échange de leurs nombreux sacrifices aucune reconnaissance si ce n'est celle des consommateurs qui ressentent une sincère compassion, ils ne se victimisent pas comme ceux qui profitent de l'argent public pour passer leurs propagandes à des fins politiques dans des films qui seront soutenus par des nantis plus politiques qu'acteurs , le Cinéma est de plus en plus insulté
Patyz
- 08/03/2020 - 17:29
ça sert à quoi de donner un
ça sert à quoi de donner un prix pour le film subventionné "les misérables", Eric Zemmour dénonce tout l'inverse de ce qui est montré dans ce long métrage , les citoyens Français expriment dans les urnes leurs angoisses , leur ras le bol de voir que des milliards d'euros versés n'ont servi qu'à faire augmenter le communautarisme, les actes de violence, le non respect de la laïcité, alors que de plus en plus d'agriculteurs se suicident tant leurs conditions de vie sont insupportables , des citoyens respectables dont l'authenticité , le courage, la volonté nous inspirent le plus grand respect , grâce à eux nous avons des produits à cuisiner , ils n'obtiennent en échange de leurs nombreux sacrifices aucune reconnaissance si ce n'est celle des consommateurs qui ressentent une sincère compassion, ils ne se victimisent pas comme ceux qui profitent de l'argent public pour passer leurs propagandes à des fins politiques dans des films qui seront soutenus par des nantis plus politiques qu'acteurs , le Cinéma est de plus en plus insulté