En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

04.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

05.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

07.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

01.

Dior gère l'après Galliano, John gère ses démons

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 10 heures 56 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 13 heures 21 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 14 heures 35 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 16 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 17 heures 12 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 18 heures 10 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 18 heures 55 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 19 heures 26 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 19 heures 50 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 20 heures 25 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 12 heures 59 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 13 heures 46 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 15 heures 47 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 16 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 17 heures 27 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 18 heures 50 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 19 heures 11 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 19 heures 43 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 19 heures 56 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 20 heures 25 min
© © ERIC FEFERBERG / AFP
© © ERIC FEFERBERG / AFP
Grande famille du cinéma français ?

45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"

Publié le 27 février 2020
Brigitte Bardot a décidé de publier ce jeudi sur Twitter un message de soutien au réalisateur Roman Polanski à la veille de la 45e cérémonie des César. Le réalisateur de "J’accuse" et du "Bal des vampires" a annoncé qu’il ne se rendrait pas à la cérémonie.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Brigitte Bardot a décidé de publier ce jeudi sur Twitter un message de soutien au réalisateur Roman Polanski à la veille de la 45e cérémonie des César. Le réalisateur de "J’accuse" et du "Bal des vampires" a annoncé qu’il ne se rendrait pas à la cérémonie.

Brigitte Bardot a tenu à exprimer sa solidarité et son soutien envers Roman Polanski à la veille de la 45e cérémonie des César. Dans un message manuscrit publié sur Twitter, l'actrice explique qu'elle se réjouit "que Polanski existe et sauve le cinéma de sa médiocrité" :

"Je le juge sur son talent et non sur sa vie privée ! Je regrette de n'avoir jamais tourné avec lui ! Vive Roman !".

Le réalisateur Roman Polanski a annoncé qu’il ne viendrait pas à la 45e cérémonie des César vendredi. Des associations féministes avaient prévu de se mobiliser et de protester contre les douze nominations de son film "J'accuse". 

Le réalisateur de "Rosemary’s Baby" a publié un commuiqué sur son choix de ne pas se rendre à la cérémonie des César : 

"C'est donc avec regret que je prends cette décision, celle de ne pas affronter un tribunal d'opinion autoproclamé prêt à fouler au pied les principes de l'Etat de droit pour que l'irrationnel triomphe à nouveau sans partage".

La cérémonie des César sera diffusée sur Canal + dans la soirée du vendredi 28 février. L’humoriste et comédienne Florence Foresti sera la maîtresse de cérémonie. 

Vu sur : Première
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Alain Briens
- 04/03/2020 - 16:52
Merci à Brigitte Bardot
On en attendait pas moins d'elle...quand je pense à tous ces cultureux subventionnés qui avaient fait de Polanski leur idole transgressive dans les années 80 et 90 (Palme d'or à Cannes, César du meilleur réalisateur, Président du festival etc...) et qui lui crachent à la figure maintenant que le vent a tourné, rien de nouveau sous le soleil, les rats quittent le navire ! Quand je vois ces starlettes payées des salaires indécents grâce aux ponctions fiscales alimentant la pompe à subvention donner des leçons de morale à la terre entière et afficher leur inoxydable bonne conscience en public j'ai vraiment envie de vomir. Quand je vois toutes ces hystériques dont l'absence totale de talent et de reconnaissance explique l'aigreur accuser Polanski de viol 20 ou 30 ans après les faits, sans l'ombre d'une preuve, pour avoir leur petit quart d'heure de célébrité j'ai envie de crier avec la grande Bardot vive Roman !
pale rider
- 02/03/2020 - 08:45
@liberté c'est votre point de vue
je vous rappelle que la France et donc nous protégeons sur notre sol un type poursuivi pour viol sur mineure par la justice de son pays. Je trouve déjà ça limite, alors lui donner un césar ... ne trouvez vous pas que les victimes de viols dans le cinéma et ailleurs puisse dire ce qu'ils en pensent ? Ne trouvez-vous pas que la dictature bien pensante n'est pas plutôt du côté de la culture française (deux ministres pédophiles par le passé ... ) et de la presse française (le non regretté P Bergé ) de la politique française DSK et Cohn Bendit plutôt que du côté des victimes qui en ont plus qu'assez de cette tolérance de l'intolérable ?
Liberte5
- 01/03/2020 - 20:07
Par définition , je suis contre tous ceux qui s'arrogent le
droit de juger et condamner sur la place publique. Que les faits soient avérés ou pas. Une personne, aujourd'hui, dénoncée est condamnée socialement avant que son procès n'ait lieu . Cette dictature de minorités agissantes et activistes , interviennent dans les médias et avec leur soutien. Dans la cérémonie de remise des Césars, R. Polanski devait être jugé sur son film, et rien d'autre. A voir l'assemblée ce soir là ,il me semblait voir les procès de l'époque stalinienne. La composition des spectateurs majoritairement d'extrême gauche, engageant ceux qui ne partageaient pas cette idéologie à se tenir prudemment dans le silence. Une honte.