En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

01.

Un seul foie mais deux adultes greffés

02.

Vélib': une marque est née

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 4 heures 46 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 7 heures 17 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 9 heures 20 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 10 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 11 heures 4 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 11 heures 43 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 11 heures 45 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 11 heures 51 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 5 heures 14 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 9 heures 4 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 10 heures 39 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 11 heures 13 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 11 heures 11 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 11 heures 31 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 11 heures 44 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 11 heures 47 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 11 heures 51 min
© captures d'écran Youtube
© captures d'écran Youtube
Xinjiang

TikTok reconnaît avoir suspendu "par erreur" une vidéo virale de Feroza Aziz et s'excuse

Publié le 28 novembre 2019
Le réseau social chinois TikTok a admis avoir suspendu "par erreur" une vidéo virale condamnant la répression exercée par les autorités chinoises à l'encontre des musulmans du Xinjiang. La plateforme a présenté ses excuses auprès de Feroza Aziz, une adolescente qui avait posté cette vidéo.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le réseau social chinois TikTok a admis avoir suspendu "par erreur" une vidéo virale condamnant la répression exercée par les autorités chinoises à l'encontre des musulmans du Xinjiang. La plateforme a présenté ses excuses auprès de Feroza Aziz, une adolescente qui avait posté cette vidéo.

Feroza Aziz, une Américaine âgée de 17 ans, avait diffusé une vidéo sur le traitement des musulmans de l'ethnie ouïghoure au Xinjiang au nord-ouest de la Chine. Cette vidéo mêlait des conseils beauté pour les cils.

TikTok l'avait empêché, selon elle, de poster d'autres messages sur son compte. Le réseau social avait retiré la vidéo. Cette décision avait provoqué une vive polémique.

TikTok a déjà été critiqué pour avoir retiré et avoir pratiqué une forme de censure des contenus sur les manifestations à Hong Kong pro-démocratie et hostiles aux autorités chinoises. 

La plateforme a reconnu avoir suspendu "par erreur" la vidéo de la jeune femme pendant 50 minutes : 

"Rien dans les directives de notre plate-forme ne vise à exclure du contenu tel que cette vidéo. Elle n'aurait pas dû être supprimée. Nous voudrions présenter nos excuses à l'utilisateur pour cette erreur de notre part".

Le compte de la jeune américaine a pu être finalement enfin rétabli ces dernières heures. Feroza Aziz a néanmoins exprimé son mécontentement et son indignation : 

"Est-ce que je crois qu'ils l'ont enlevé à cause d'une vidéo satirique sans lien qui a été effacée sur un de mes comptes supprimés ? Juste après avoir terminé de poster une vidéo en trois parties sur les Ouïghours ? Non".

Elle a affirmé dans une interview à la BBC ne pas avoir "peur" de TikTok, même après la suspension. 

Selon des organisations de défense des droits de l'homme, plus d'un million de musulmans seraient détenus au Xinjiang dans des camps de rééducation politique.

TIkTok, appartenant à ByteDance, basé à Beijing, a précisé que la compagnie n’appliquait pas les principes de modération chinois à ses produits en dehors de la Chine continentale.

Eric Han, responsable de la sécurité pour les États-Unis chez TikTok, a indiqué que Feroza Aziz avait été interdite plus tôt ce mois-ci après avoir posté une vidéo contenant une image d'Oussama Ben Laden.

"Nous reconnaissons que cette vidéo a peut-être été conçue comme une satire. Nos politiques sur ce front sont actuellement strictes".

Selon des informations de la BBC, l'application a été téléchargée 1,5 milliard de fois, d'après des analystes de Sensor Tower.

La popularité de l'application inquiète les marchés occidentaux en raison de la nature de sa proprité chinoise. 

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires