En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© STAN HONDA / AFP
NSO Group
Une faille de sécurité de WhatsApp a été utilisée pour installer un logiciel espion via un appel manqué
Publié le 14 mai 2019
WhatsApp a annoncé avoir corrigé une faille de sécurité. Il était possible d'espionner l'ensemble de l'activité d'un téléphone mobile par le biais d'un simple appel. Plusieurs ONG veulent porter plainte contre l'éditeur du logiciel incriminé, NSO group, une société israélienne.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WhatsApp a annoncé avoir corrigé une faille de sécurité. Il était possible d'espionner l'ensemble de l'activité d'un téléphone mobile par le biais d'un simple appel. Plusieurs ONG veulent porter plainte contre l'éditeur du logiciel incriminé, NSO group, une société israélienne.

Une importante faille de sécurité sur la fonction appel téléphonique de WhatsApp a été corrigée ce lundi 13 mai. Un logiciel espion est au cœur de cette révélation. Les pirates informatiques ont installé à distance un logiciel de surveillance sur les téléphones et d'autres appareils en utilisant une vulnérabilité de l'application WhatsApp. 

Difficile à détecter, cette faille de sécurité ne pouvait être identifiée que par des équipes très qualifiées. Cette faille a été exploitée afin d'installer des logiciels espions Pegasus, de l'entreprise israélienne NSO Group. 

WhatsApp, détenue par Facebook, a indiqué que l'attaque visait un "nombre restreint d'utilisateurs". Elle a été orchestrée par "un cyber-acteur avancé". Un correctif a été apporté vendredi dernier.  

L'attaque aurait été initiée par la société de sécurité israélienne NSO Group, selon un rapport publié par le Financial Times

WhatsApp a donc incité ce lundi ses 1,5 milliards d'utilisateurs à mettre à jour leurs applications par mesure de précaution. WhatsApp se présente pourtant comme une application de communication "sécurisée", les messages étant chiffrés. 

Selon les récentes révélations, le logiciel de surveillance aurait laissé un attaquant lire les messages sur le périphérique de la cible. Les assaillants auraient utilisé la fonction d'appel vocal de WhatsApp afin de faire sonner l'appareil de la cible. Même si l'appel n'était pas pris, le logiciel de surveillance serait installé, selon le Financial Times. WhatsApp a précisé à la BBC que son équipe de sécurité avait été la première à identifier la faille. Elle avait partagé cette information avec des groupes de défense des droits de l'homme ainsi que le département américain de la Justice. 

WhatsApp a communiqué ce lundi en publiant un document d'information dédié aux journalistes. 

"L'attaque a toutes les caractéristiques d'une entreprise privée qui travaillerait avec les gouvernements pour fournir des logiciels espions qui prendraient en charge les fonctions des systèmes d'exploitation pour téléphones mobiles".

Le groupe NSO est une société israélienne qui a été qualifiée par le passé de "cyber-revendeur d'armes". Cette entreprise appartient à la société Novalpina Capital, selon des précisions de la BBC. Le logiciel de NSO, Pegasus, permet de collecter des données personnelles à partir d'un périphérique cible, notamment de capturer des données à travers le microphone et la caméra et de récupérer des données de localisation. 

WhatsApp a déclaré qu'il était trop tôt pour savoir combien d'utilisateurs avaient été affectés par cette vulnérabilité. Les attaques présumées ont été très ciblées. 

Ce mardi, un tribunal de Tel-Aviv doit se pencher sur une pétition menée par Amnesty International qui demande au ministère de la Défense israélien de révoquer la licence du groupe NSO lui permettant d'exporter ses produits.  

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
04.
Ne l’appelez plus Shinzo Abe mais Abe Shinzo
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
07.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires