En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Polémique
Le Havre : un cliché "libertin" du maire envoyé anonymement aux élus
Publié le 16 mars 2019
Deux personnes ont été arrêtées, dont une femme qui se trouvait sur la liste d'Édouard Philippe aux élections municipales de 2014.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux personnes ont été arrêtées, dont une femme qui se trouvait sur la liste d'Édouard Philippe aux élections municipales de 2014.

Le maire du Havre, Luc Lemonnier (ex-Les Républicains), est dans la tourmente. En cause : "l’envoi d’un courrier anonyme à des conseillers municipaux dans lequel apparaît une photo du maire nu, dans une position très suggestive, et l’accusant de mal se comporter avec la gent féminine", rapporte le journal local Paris-Normandie.

Une enquête judiciaire est en cours au Havre, la ville du Premier ministre Edouard Philippe, suite à l'envoi de ce courrier au mois de mai dernier. Le maire a déposé plainte pour diffamation et pour diffusion de photo sans accord de la personne, après que les conseilleurs municipaux de la majorité ont reçu ce cliché où le maire est nu, dans une position très suggestive. "Ce “selfie”, pris avec son téléphone portable, était accompagné d'une dizaine de lignes dactylographiées insultant l'édile et l'accusant globalement de mal se comporter avec la gent féminine si on veut rester soft", explique la source de Paris Normandie.

L'audition du maire dans le cadre de l'enquête a permis de retrouver les corbeaux. Luc Lemmonier a en effet assumé ses "moeurs libertines" et expliqué avoir envoyé des photos de lui en petite tenue. Cela a permis de mettre la main sur le couple à l'origine de la lettre, dont une femme qui était sur la liste d'Édouard Philippe aux élections municipales de 2014. En garde à vue, le couple a reconnu être à l'origine de la lettre, sans expliquer ses motivations.

Vu sur : Paris-Normandie
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires