En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© AFP
Enigme artistique
"La Joconde nue" aurait été réalisée par Léonard de Vinci et dans son atelier
Publié le 08 mars 2019
Des études viennent de dévoiler que l'oeuvre baptisée "la Joconde nue" a été réalisée dans l'atelier de Léonard de Vinci. L'artiste aurait donc vraisemblablement contribué à ce dessin. Une exposition est prévue en juin.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des études viennent de dévoiler que l'oeuvre baptisée "la Joconde nue" a été réalisée dans l'atelier de Léonard de Vinci. L'artiste aurait donc vraisemblablement contribué à ce dessin. Une exposition est prévue en juin.

Le mystère concernant une œuvre présumée de Léonard de Vinci vient de s'éclaircir. "La Joconde nue" est actuellement conservée au château de Chantilly. Cette œuvre a subi une grande quantité d'analyses scientifiques. 

Les conclusions viennent de déterminer que l'œuvre a bien été réalisée dans l'atelier de Léonard de Vinci, "avec la très probable participation du maître". 

La "Joconde nue" est un grand dessin au charbon de bois. L'œuvre représente une femme à la poitrine dénudée. Elle est assise dans la même pose que la Joconde du musée du Louvre. 

Cette œuvre est en réalité un "carton" préparatoire destiné à reporter la composition sur un tableau avec une technique de piquage. 

Des examens au microscope ont permis de mettre en évidence des hachures serrées, orientées du haut à gauche vers le bas à droite, comme les tracent les gauchers. Léonard de Vinci était bel et bien gaucher. 

Ce dessin sur papier a été acquis en 1862 par Henri D'Orléans, duc d'Aumale. Sa collection est conservée au Domaine de Chantilly. 

La préparation d'une exposition prévue pour le mois de juin 2019 à Chantilly, à l'occasion des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, a poussé le musée Condé à faire examiner ce dessin pour la première fois en 2017 par le Centre de recherche et de restauration des musées de France.     

Mathieu Deldicque, conservateur du patrimoine au Musée Condé à Chantilly, considère que l'œuvre a été réalisée par un artiste majeur. Selon lui, "la qualité du dessin, visible à l’oeil nu et à l’imagerie", ou bien encore l’utilisation de la technique du "sfumato" chère à Léonard de Vinci, qui permet d’estomper les contours. 

Le dessin a été modifié lors de sa réalisation, "ce qui prouve que ce n’est pas une copie mais une oeuvre originale de créateur", dévoile le conservateur. 

"Il y a très une grande possibilité que Léonard ait réalisé la plus grande partie du dessin. Mais on veut rester sérieux et scientifique". 

Le musée Condé va présenter les résultats des analyses lors d'une conférence de presse le 12 mars prochain à Chantilly.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
04.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
Pourquoi l’influence de Melania Trump sur son mari dépasse de loin ce qu’on en voit
07.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
01.
Le retour du bug de l'an 2000
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Guy Bernard
- 10/03/2019 - 09:36
un début de commencement de ce qui aurait pu etre un tableau de
Tous les grands maîtres de l'époque travaillaient en ateliers où des élèves reproduisaient leur style, mais que peut-on dire d'un tableau inabouti lorsqu'on sait que certains maîtres s'attachaient aux fonds et d'autres à l’exécution de certains détails.
c'est un début de commencement de ce qui aurait pu etre un tableau de Leonard de Vinci.