En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
WhatsApp et Instagram
L'Allemagne veut restreindre l'exploitation par Facebook des données de ses utilisateurs
Publié le 07 février 2019
Selon le gendarme allemand de la concurrence, Facebook ne pourra plus contraindre ses utilisateurs à accepter la collecte de leurs données. Le réseau social devra demander l'accord explicite des usagers.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le gendarme allemand de la concurrence, Facebook ne pourra plus contraindre ses utilisateurs à accepter la collecte de leurs données. Le réseau social devra demander l'accord explicite des usagers.

Le gendarme allemand de la concurrence (Bundeskartellamt, l’Office fédéral de lutte contre les cartels) vient d’interdire ce jeudi à Facebook de rattacher d’office au profil de ses utilisateurs les données collectées principalement sur ses filiales Whatsapp et Instagram. Facebook serait obligé de limiter la collecte de données sur des applications et services tiers.

"L’objectif est d’empêcher la fusion de toutes les informations que Facebook collecte à notre sujet, et plus largement de contraindre les géants de la tech à adapter leur modèle économique au droit de la concurrence".

Ce dispositif doit permettre de limiter l’exploitation des informations personnelles par la société de Mark Zuckerberg. 

Whatsapp et Instagram, deux applications détenues par Facebook, pourront poursuivre leur propre collecte de données. Mais il ne sera plus possible de les "combiner" avec les données de ses utilisateurs qu’avec leur "consentement explicite". 

Facebook devra donc soumettre dans les quatre mois une modification de ses conditions d’utilisation, qui devra ensuite être approuvée par l’organisme allemand. 

La firme américaine a indiqué qu’elle allait faire appel de cette décision. Facebook dispose d’un mois avant que cette sanction ne devienne juridiquement effective. 

La société va devoir développer des solutions techniques afin de garantir sa conformité dans les quatre mois. En cas de refus, Facebook pourrait en théorie recevoir une amende pouvant aller jusqu'à 10% de ses revenus annuels.

Cette restriction pourrait être éventuellement appliquée dans d’autres pays dans les prochains mois. L’Allemagne pourrait également choisir cette procédure contre Amazon. 

Facebook qui fête ses 15 ans est au coeur de nombreuses polémiques ces dernières années, notamment sur la protection des données personnelles des utilisateurs. 

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
06.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires