En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Valery HACHE / AFP
Mufle
Marlène Schiappa sur C8 : le dérapage sexiste de Christian Estrosi
Publié le 23 janvier 2019
Le maire de Nice, que la présence prévue de Marlène Schiappa dans l'émission de Cyril Hanouna consacrée au grand débat national indigne, a dressé un parallèle peu flatteur à l'égard de la secrétaire d'État, avant de s'excuser.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le maire de Nice, que la présence prévue de Marlène Schiappa dans l'émission de Cyril Hanouna consacrée au grand débat national indigne, a dressé un parallèle peu flatteur à l'égard de la secrétaire d'État, avant de s'excuser.

Christian Estrosi a-t-il dépassé les bornes ? Invité au micro de Sud Radio ce mercredi 23 janvier, le maire de Nice a fait part de ses doutes quant à la participation de Marlène Schiappa à l'émission de divertissement "Balance ton Post" consacrée au grand débat national, animée par Cyril Hanouna et diffusée sur C8. Il voit en cette démarche une énième "gadgétisation de la vie politique", qu'il déplore.

"Si Le Journal du Hard existait encore, peut-être que Mme Schiappa irait"

"Moi, j'ai de la sympathie pour les émissions de divertissement. Je les regarde même. J'ai du respect. Elles sont là pour nous amuser", explique-t-il au micro de Sud Radio. "Mais si 'Le Journal du Hard' existait encore, peut-être que Mme Schiappa irait, je n'en sais rien". Et de poursuivre : "Est-ce qu'on veut continuer à décrédibiliser la vie publique dans notre pays ou au contraire, la remettre dans la place qui doit être la sienne ?".

Si sa dernière interrogation peut être légitime, la référence à l'émission de Canal+ consacrée à l'actualité du cinéma pornographique, qui d'ailleurs est encore en production, est bien plus maladroite et a suscité un véritable tollé sur les réseaux sociaux et dans la sphère politicomédiatique.

"Je tiens à m'en excuser, mais…"

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a par exemple dénoncé à l'issue du Conseil des ministres "un sexisme avéré et manifeste" et "une rare misogynie à laquelle on ne s'habituera jamais", imité dans la foulée par les ministre Nathalie Loiseau et Mounir Mahjoubi. "Ces phrases balancées à Marlène Schiappa sont autant de gifles envoyées au visage de toutes les filles et les femmes qui les entendent", fustige ce dernier.

Le principal intéressé a fini par présenter ses excuses sur Twitter. "Si vous avez été choquée par mon interrogation, je tiens à m'en excuser, mais votre participation à une émission de divertissement contribue à décrédibiliser la vie publique", a-t-il déclaré, à mi-chemin, donc, entre les excuses et la confirmation de ses dires. L'émission de Canal+, quant à elle, ne s'attendait pas à un tel coup de projecteur. "'Le Journal du Hard', c'est que de l'amour et du plaisir !", a fait savoir le compte du programme télévisé sur Twitter, enjoignant les deux politiques à être présents lors du tournage de la prochaine émission.

Vu sur : Sud Radio
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Il faut détruire Jean-Luc Mélenchon et le secret de l’instruction avec…
03.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
04.
Laeticia Hallyday s'ennuie à L.A; Johnny Depp craque pour la fille d'un vieux pote; Dany Boon veut que vous sachiez qu'il est amoureux (pour vous faire oublier ses impôts); Nicolas S. & Carla B. qu'ils étaient à Venise pour leur anniversaire de mariage
05.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
06.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
03.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 24/01/2019 - 18:49
D'un dérapage à l'autre
M. Estrosi a eu tort, tort de s'excuser. Une boutade reste une boutade et, pour moi, elle correspond bien à une certaine idée que je me suis faite. On s'aperçoit que les femelles (un tort également de leur laisser trop de champ) veulent museler les mâles comme des toutous. L'établissement d'une nouvelle mode sado-maso en quelque sorte. Vicieuses.
Aela1105
- 24/01/2019 - 11:35
Notre Ministre
Bien sur que Mr Estrosi à dérapé, mais je vous avoue que de mon coté cela pourrait aussi m'arriver. En constatant qu'a travers mes impôts je participe à la rémunération de ce Ministre de l'égalité hommes femmes, je suis outré de constater qu'elle préfère passer son temps à jouer les saltimbanques à la télé plutot que de s'occuper de son Ministère. Quelle décadence de nos hommes ou femmes politiques !!!!!!
edac44
- 24/01/2019 - 10:30
Les filles "bien" sucent mais n'avalent pas (Marie Minelli ???)
https://www.hommesdinfluence.com/articles/17458_les-filles-bien-navalent-pas-marie-minelli.html
Ceci dit, c'est avec ou à cause du journal du hard de Canjal+
que dans mon école d'ingé,
nous avions réalisé nos premiers décodeurs pirates.

Aujourd'hui, ils sont en vente libre sur le Net

Décidément, nous vivons vraiment une époque formidable :-)