En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© STAN HONDA / AFP
Changement de politique
WhatsApp va limiter le partage de messages pour lutter contre les "fake news"
Publié le 21 janvier 2019
La société WhatsApp, appartenant à Facebook, va limiter la possibilité pour ses utilisateurs de partager un message. Ce dispositif va permettre de lutter contre la propagation des fausses informations.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La société WhatsApp, appartenant à Facebook, va limiter la possibilité pour ses utilisateurs de partager un message. Ce dispositif va permettre de lutter contre la propagation des fausses informations.

WhatsApp, la société appartenant à Facebook va également se lancer dans la lutte contre les fausses informations. Ce dispositif a déjà été testé pendant six mois en Inde. Des rumeurs concernant des trafiquants d'enfants et partagées sur WhatsApp avaient conduit à des lynchages. Les échanges chiffrés sur WhatsApp rendaient les opérations de modération assez difficiles. 

L'annonce de ce nouveau dispositif déployé par WhatApp a été faite en Indonésie, à quelques mois d'élections nationales. 

Les utilisateurs de WhatsApp ne pourront donc plus partager un message au-delà de cinq fois. Il était possible de partager des contenus uniques jusqu'à une vingtaine de fois avant cette nouvelle fonctionnalité restrictive. 

Cette décision intervient suite à la volonté de Facebook de lutter contre le partage massif de propagande ou de fausses informations. Facebook a ainsi récemment supprimé 500 pages et comptes soupçonnés de colporter de fausses informations en Europe centrale et en Ukraine. 

Ce nouveau dispositif sur WhatsApp permettra donc de limiter et d'éviter que des chaînes de fausses informations circulent massivement entre les utilisateurs. 

Cette restriction concerne les messages transférés sur WhatsApp à des utilisateurs individuels et aussi à des groupes. 

 

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
04.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
05.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
06.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
07.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 24/01/2019 - 16:42
intrrogation
Et qui va limiter les tombereaux de fake news sur les réseaux publics et para-publics d'information?
Anouman
- 21/01/2019 - 21:40
Transfert
Ils ne connaissent pas ctrl C Ctrl V ? Parce qu'avec ça on envoie n'importe quoi à tout son répertoire. Toutefois je me demande sur quelle base ils ont estimé les "fake-news": ils ont fait une enquête poussée? Quand un ministre raconte les plus gros mensonges qui soient ils censurent son discours?
JG
- 21/01/2019 - 18:52
Georges Orwell
Au secours !! La Dictature est en marche...