En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© STAN HONDA / AFP
Changement de politique
WhatsApp va limiter le partage de messages pour lutter contre les "fake news"
Publié le 21 janvier 2019
La société WhatsApp, appartenant à Facebook, va limiter la possibilité pour ses utilisateurs de partager un message. Ce dispositif va permettre de lutter contre la propagation des fausses informations.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La société WhatsApp, appartenant à Facebook, va limiter la possibilité pour ses utilisateurs de partager un message. Ce dispositif va permettre de lutter contre la propagation des fausses informations.

WhatsApp, la société appartenant à Facebook va également se lancer dans la lutte contre les fausses informations. Ce dispositif a déjà été testé pendant six mois en Inde. Des rumeurs concernant des trafiquants d'enfants et partagées sur WhatsApp avaient conduit à des lynchages. Les échanges chiffrés sur WhatsApp rendaient les opérations de modération assez difficiles. 

L'annonce de ce nouveau dispositif déployé par WhatApp a été faite en Indonésie, à quelques mois d'élections nationales. 

Les utilisateurs de WhatsApp ne pourront donc plus partager un message au-delà de cinq fois. Il était possible de partager des contenus uniques jusqu'à une vingtaine de fois avant cette nouvelle fonctionnalité restrictive. 

Cette décision intervient suite à la volonté de Facebook de lutter contre le partage massif de propagande ou de fausses informations. Facebook a ainsi récemment supprimé 500 pages et comptes soupçonnés de colporter de fausses informations en Europe centrale et en Ukraine. 

Ce nouveau dispositif sur WhatsApp permettra donc de limiter et d'éviter que des chaînes de fausses informations circulent massivement entre les utilisateurs. 

Cette restriction concerne les messages transférés sur WhatsApp à des utilisateurs individuels et aussi à des groupes. 

 

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
05.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
06.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
07.
L'association WWF accusée de stériliser des populations aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
01.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Gilets jaunes, six mois déjà et ces questions restées sans réponse sur les défis auxquels fait face notre démocratie
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 24/01/2019 - 16:42
intrrogation
Et qui va limiter les tombereaux de fake news sur les réseaux publics et para-publics d'information?
Anouman
- 21/01/2019 - 21:40
Transfert
Ils ne connaissent pas ctrl C Ctrl V ? Parce qu'avec ça on envoie n'importe quoi à tout son répertoire. Toutefois je me demande sur quelle base ils ont estimé les "fake-news": ils ont fait une enquête poussée? Quand un ministre raconte les plus gros mensonges qui soient ils censurent son discours?
JG
- 21/01/2019 - 18:52
Georges Orwell
Au secours !! La Dictature est en marche...