En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Ivre,

Gilet jaune : ivre au volant et violent, il se justifie en invoquant son « état révolutionnaire »

Publié le 06 décembre 2018
Son histoire n'a pas convaincu les juges. Quatre mois de prison avec sursis.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Son histoire n'a pas convaincu les juges. Quatre mois de prison avec sursis.

L'histoire est rapportée par l'Est Républicain. Un Eurélien de 28 ans au retour de la manifestation de samedi dernier avec les gilets jaunes à Paris, a décidé de continuer la lutte seul, avec sa voiture, ivre et sans permis. Présenté en comparution immédiate au tribunal de Chartres, l'homme racontant son histoire expliquera être « parti en cacahuète ».

Comme le relate l'Est Républicain, le jeune homme n'a décidément pas fait dans la demi-mesure. Après avoir participé à la manifestation de samedi où il assure ne pas être allé place de l’Étoile, il rentrera chez lui en voiture en compagnie de ses amis gilets jaunes. « On avait tous beaucoup trop bu » confiera-t-il.

Dans le véhicule, un camarade de lutte proposera de la drogue à sa petite amie : « Ça m'a mis en colère, elle n'a jamais touché à ça. Ça m'a vraiment énervé. ». Tellement qu'une fois rentré à Illiers-Combray où il vit avec son amie, il sera repéré vers 23heures par un passant qui alertera la gendarmerie expliquant « Il y a un type qui accélère comme un dingue et qui roule tous feux éteints. Il s'en prend aux barrières de chantier ». Le jeune homme sera interpellé complètement ivre par les gendarmes à qui il déclare : « J'emmerde les gendarmes ».

Découverte des forces de l'ordre, il n'a plus son permis depuis le mois d'août 2015. Placé en garde à vue, il s'illustrera encore en frappant la porte de sa cellule. Si fort qu'il finira par en casser l’œilleton explique le journal.

Jugé pour outrages, conduite malgré annulation de permis, conduite en état d'ivresse et dégradations, il justifiera son comportement à la justice en expliquant qu'il a « eu une grosse journée ; ça m'a énervé. J'étais encore dans ma journée révolutionnaire et je suis parti en cacahuètes. »

Une explication qui ne convaincra pas les juges. Il est condamné à quatre mois de prison avec sursis, 70h de travail d'intérêt général et confiscation du véhicule.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Justice, ivre, tribunal, Chartres
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

02.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

07.

D’Emmanuel Macron à Benjamin Griveaux : les petites phrases sur lesquelles on se borne au détriment des sujets de fond

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
KOUTOUBIA56
- 09/12/2018 - 14:35
gilet jaune ivre
moi c'est pas quatre mois avec sursis mais 6 ferme que je lui mets
AZKA
- 09/12/2018 - 08:41
Comme on dit en anglais
Nice try, bien essayé...perdu.