En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Shyamal via Wikimedia Commons
Seuls au monde

L'origine de l'agressivité de la tribu des Sentinelles

Publié le 05 décembre 2018
Si la mort de John Chau, un missionnaire américain, a remis cette tribu isolée sur le devant de la scène, elle n'explique pas pour autant l'origine de l’agressivité de cette peuplade de l'Océan Indien.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si la mort de John Chau, un missionnaire américain, a remis cette tribu isolée sur le devant de la scène, elle n'explique pas pour autant l'origine de l’agressivité de cette peuplade de l'Océan Indien.

John Chau, un américain, est mort le 17 novembre sous les flèches des habitants de la tribu de l'Ile de North Sentinel dans l'Océan Indien. Ce missionnaire de 26 ans voulait évangéliser les habitants de l'île, réputés comme agressifs et coupés du monde extérieurs. 

Dépendant géographiquement de l'Inde, la tribu des Sentinelles attaque toute personne posant le pied sur l'île et sont responsables de la mort de plusieurs pêcheurs. Selon Slate, leur agressivité serait cependant plus dictée par la survie que par une "simple" xénophobie. Et ceci à cause d'un certain Maurice Vidal Portman.

Maurice Vidal Portman est un jeune aristrocrate britannique né en 1860. Photographe, historien et anthropologue, il est connu pour son rôle dans la "pacification" des Iles Andaman. S'il n'est pas le seul colon à avoir traversé la région pour le compte de l'Empire Britannique, ses méthodes sont pour le moins controversées.

A l'inverse de la plupart des Occidentaux qui justifiaient la colonisation par le besoin d'apporter la "civilisation" et la religion chrétienne aux indigènes, Maurice Vidal Portman s'axait plus sur une forme d'esclavage moderne. L'historien Satadru Sen explique "qu'il rejetait l’idée de civiliser les indigènes et préférait un interventionnisme que lui et ses collègues appelaient “domptage”, ce qui signifiait maintenir les aborigènes à l’état sauvage, mais sous une autorité et supervision dite “experte”."

Maurice Vidal Portman a ainsi capturé plusieurs centaines de "mâles" des tribus locales tandis que les Britanniques créaient une colonie pénitentiaire pour y placer les rebelles, notamment d'Inde. Mais Portman n'a jamais réussi à "pacifier" les Sentinelles qui se sont toujours défendu contre les incursions britanniques. Leur agressivité envers l'extérieur serait donc un réflexe de survie hérité de l'ère de la colonisation. 

Vu sur : Slate
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

03.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hmrmon
- 06/12/2018 - 22:14
Sentinelles.
Ce missionnaire rapidement tué par les flèches des sentinelles, devraient les en remercier pour lui avoir fourni, à peu de frais, un billet de première classe pour le paradis en tant que martyr, (en autant qu'il existe un) Seul problème, ça risque de faire des émules, cela aurait été moins le cas, s'ils l'avaient, comme avant, mis à la casserole.
cloette
- 06/12/2018 - 11:28
dans le pacifique
à Tahiti par exemple, l'attitude des autochtones en face de l'arrivant "colonisateur" fut accueillante , je crois donc à la nature des peuples qui sont tous différents .
gayet.stephane@chru-strasbourg.fr
- 05/12/2018 - 12:57
L’héritage de Maurice Vidal Portman, colonisateur cynique
Pourquoi s’obstiner ? Ce peuple n’a rien demandé à personne. Le mieux est sans doute, non pas de les ignorer, mais de les laisser organiser leur vie seuls. Maurice Vidal Portman incarnait le colonialisme prétentieux, méprisant et cynique. Ils tueront systématiquement toute personne cherchant à s’introduire sur leur territoire insulaire. Un jour, sans doute, ils délégueront un émissaire qui ira parlementer sur le continent. D’ici là, qu’ils vivent leur vie.