En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Edifiant
Ikea : elle finit avec son père en garde à vue pour avoir mal scanné un article
Publié le 11 octobre 2018
Une simple erreur de scan aura conduit Emilie, 21 ans, en garde à vue.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une simple erreur de scan aura conduit Emilie, 21 ans, en garde à vue.

L'histoire se déroule à Strasbourg. Le premier octobre, Emilie, 21 ans, et son père se rendent à la célèbre enseigne suédoise Ikea. Après leurs courses, ils passent à la caisse automatique en libre-service. Faute grave. Au moment de scanner les articles, la jeune fille ne repère pas les codes-barres situés sous les couvercles de bocaux en verre qui étaient en fait vendus séparément des bocaux eux-mêmes.

 

Bon je vais raconter comment je suis allée en garde à vue à cause des tupperware d'IKEA pic.twitter.com/qAL3CMaVBW

— Emilie (@thepeacefulriot) 9 octobre 2018

 

Les deux protagonistes se font intercepter par un vigile qui contrôle les achats et découvre que plusieurs articles n'ont pas été payés. A ce moment, Emilie et son père s'excusent et proposent de payer la différence. Le vigile les dirige alors vers l'accueil et contacte le directeur du magasin.

A ce moment, la situation s'envenime. Après avoir répété ce qui avait déjà été dit au vigile au directeur, ce dernier s'emballe et déclare à Emilie "C'est donc toi la voleuse!". Après avoir voulu rédiger une déposition de vol que le père d'Emilie a refusé de signer, le directeur du magasin Ikea contacte la police.

Les forces de l'ordre sur place, une policière leur dit : "On vous embarque pour vol à l'étalage organisé, on vient de mobiliser deux brigades". Cette dernière menacera même Emilie d'une décharge de son pistolet électrique si elle décide de s'enfuir relate RTL. Ils sont donc emmenés au commissariat et placés en garde à vue "pour 24 à 48 heures" dans des cellules séparées. Par chance, une policière qui n'avait pas participé à l'intervention s'est interrogé sur le motif de leur présence et, choquée par le récit que fait Emilie, décide de les libérer.

La jeune fille relatera sa mésaventure sur Twitter et cette dernière deviendra virale en scandalisant des centaines d'internautes. Les réactions s'enchainent jusqu'à forcer Ikea France à réagir dans un tweet annonçant le retrait de la plainte : " IKEA France a été informée d'un incident survenu le 1er octobre dans l'un de ses magasins. Nous privilégions toujours le dialogue et regrettons sincèrement cette situation. Nous nous engageons à retirer notre plainte et nous présentons nos excuses".

 

Vu sur : Lu sur RTL
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Henri Guaino : « L’Union Européenne attise désormais les violences et les pulsions mauvaises qu’elle prétendait guérir à jamais »
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires