En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© JACQUES DEMARTHON / AFP
"Pourquoi ! Pourquoi être aussi corrompu !"
Koh-Lanta : après la finale, Denis Brogniart s'exprime sur les vives tensions entre les candidats
Publié le 26 mai 2018
Plusieurs candidats se sont écharpé sur les réseaux sociaux cette saison.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plusieurs candidats se sont écharpé sur les réseaux sociaux cette saison.

Au départ, ils étaient 18 aventuriers, à la fin, il n'en restait qu'une : Clémence a remporté, ce vendredi, la finale de ce Koh Lanta : Le combat des héros, qui voyait des anciens candidats prêts à retenter leur chance.A l'issue de l'épreuve des poteaux, elle a été choisie par Pascal - vainqueur de l'épreuve - qui l'a amenée en finale. Chaque membre composant le jury final a voté, et c'est à une seule voix près que la victoire s'est jouée… en faveur de Clémence, qui avait déjà remporté le jeu en 2005.

Cette finale avait, fait inédit, été enregistrée : cette fois, pas de dépouillement en direct sur TF1 en présence de tous les candidats. C'est peut-être pour le mieux, tant la tension entre certains était importante. Plusieurs candidats se sont écharpé sur les réseaux sociaux et par médias interposés, au grand dam de Denis Brogniart, animateur de l'émission. 

"Habituellement, 99% du temps, les candidats se tombent dans les bras une fois l'aventure terminée. Cette année, c'est moins le cas, il y a eu un basculement sur les réseaux sociaux, entretenus par certains médias. Les candidats ont été dépassés par ce qui a pu être écrit, publié ou enregistré sur les réseaux sociaux", a-t-il expliqué au site PureMédias. "Mais, quand on commence à dire que le casting est beaucoup plus "télé-réalité" qu'avant, c'est complètement faux ! Si vous prenez les candidats des premières saisons de "Koh-Lanta", avec le poids des réseaux sociaux, vous auriez des réactions encore plus épidermiques, fortes et violentes que celles que nous avons aujourd'hui", assure-t-il. Il rappelle que cette situation concerne " que certains candidats. On parle de quatre candidats voire plutôt trois puisque Javier a été pris dans l'affaire malgré lui."

Interrogé sur la polémique concernant le salaire des candidats (Dylan a expliqué sur TPMP avoir été payé 27.000 euros par TF1... avant de rétropédaler), l'animateur répond que "c'est Alexia Laroche-Joubert, la productrice, qui est la mieux placée pour répondre. En ce qui me concerne, j'essaie de rester totalement en dehors de ça."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
02.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Pourquoi la trahison d'Emmanuel Macron envers François Hollande pourrait bien lui revenir en boomerang le jour où il aura besoin d'appuis...
05.
Attention danger (politique) : les gilets jaunes, une crise pour rien ?
06.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
07.
Céline Dion a refait 2 fois sa vie... en même temps; Laura Smet, mariée & heureuse, Karine Le Marchand seule mais heureuse, Charlotte C.&Dimitri, ni seuls ni mariés; Gala nous dit tout sur la vie sexuelle de Houellebecq, Match sur le divorce de Jeff Bezos
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 27/05/2018 - 20:53
Ils se sont disputés comme des sauvageons !
alors qu'on pensait qu'ils allaient tous se ni....
Atlante13
- 27/05/2018 - 11:11
Une séance de trop,
il faut savoir fermer un concept avant qu'il ne brûle ses idoles. Cela fait penser au film de trop des Charlots.
vangog
- 26/05/2018 - 20:59
Panier de crabes...
Ça a été très bien décrit par une multitude de livres, films, pièces de théâtre: lorsqu’on laisse infuser des êtres humains en huis-clos pendant trop longtemps, ça alimente les idéaux qui entrent en collision. Et c’est certainement plus intéressant que le jeu bébête...