En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© François Lenoir / Reuters
C'est dit

Brigitte Bardot veut être enterrée dans le Var pour éviter "les connards"

Publié le 23 janvier 2018
"J’ai choisi un petit coin, proche de la mer, qui a été entériné par les autorités" a-t-elle confié.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"J’ai choisi un petit coin, proche de la mer, qui a été entériné par les autorités" a-t-elle confié.

Les personnes qui se sentiront visées sont prévenues. Dans une interview accordée au journal Le Monde, Brigitte Bardot a indiqué son souhait d’être enterrée dans sa propriété varoise, La Madrague, à Saint-Tropez. Une demande assez particulière de la star qui a été acceptée par les autorités.

Dans cet entretien l’ancienne actrice explique sa décision… avec des mots particulièrement crus, réclamant notamment qu’on foute la paix à ses ancêtres. "J’ai choisi un petit coin, proche de la mer, qui a été entériné par les autorités". Avant de poursuivre: "Je préfère reposer là que dans le cimetière de Saint-Tropez, où une foule de connards risquerait d’abîmer la tombe de mes parents et de mes grands-parents. Je veux qu’on leur foute la paix !".

Véritable mythe du cinéma français, l’ancienne actrice précise également que sa maison "deviendra un musée", que les curieux pourront visiter, moyennant 2 ou 3 euros "qui alimenteront les caisses" de sa fondation dédiée à la défense des animaux. Brigitte Bardot a également évoqué les hommes politiques ("qui ont un portefeuille et un fichier d’électeurs à la place du cœur") et a confié sa déception, notamment vis-à-vis de Nicolas Hulot ("en qui j’avais mis tant d’espoirs et dont la première décision de ministre a été d’autoriser l’abattage de 40 loups" a-t-elle regretté).

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

Impossible n'est pas français !

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 24/01/2018 - 14:42
elle as raison
notre BB.

L'écologie animale, dans ce pays, c'est la barbarie.
jurgio
- 23/01/2018 - 14:50
Les connards ont l'éternité pour eux
et ont déjà en main les manchettes post-mortem pour clamer leur bien-pensance.