En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
Boudé par le public
Cinéma : les 20 plus gros flops de 2017 en France sont...
Publié le 30 décembre 2017
Onze films français figurent dans ce "flop 20", selon le site Puremédias.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Onze films français figurent dans ce "flop 20", selon le site Puremédias.

Le site Puremédias.com a sorti la calculette en cette fin d'année pour découvrir quels films ont le moins bien marché dans les salles françaises. Le site a utilisé les chiffres compilés par CBO-Boxoffice pour calculer le nombre total de spectateurs, mais aussi le nombre de spectateurs par salle qui projette le film, indicateur qui les met tous à égalité. 

Onze films français font partie de ce classement, soit plus de la moitié, relève Puremédias. Parmi les échecs : le film "Plonger" de Mélanie Laurent, avec Gilles Lellouche, a coulé à pic avec 34.800 entrées au total, pour une moyenne de 295 spectateurs seulement par salle.  "Le Fidèle" avec Matthias Schoenaerts et Adele Exarchopoulos, fait à peine mieux avec 40.400 entrées. Le film "Bad Buzz" d'Eric et Quentin porte, lui, bien son nom puisqu'il n'a obtenu que 40.400 entrées, avec une moyenne de 181 spectateurs par salle.

Mais le plus gros flop de l'année n'est pas français : il s'agit de l'"Outsider", avec Liev Schreiber, Elisabeth Moss et Naomi Watts. Il n'a attiré que 21.600 spectateurs dans 123 salles, avec une moyenne de 175 spectateurs par salle. 

Le pire film sur le citère des spectateurs par salle est "The Last Face" de Sean Penn, présenté au festival de Cannes et dans lequel Javier Bardem donne la réplique à Charlize Theron. Projeté sur 250 écrans, le long-métrage n'a cumulé que 42.600 entrées, soit 170 spectateurs par salle. 

 

 

Vu sur : Lu sur Ozap
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
02.
14 tonnes d’aide humanitaire française pour le Venezuela confisquées à Caracas par la Garde nationale
03.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
04.
Un président étranger à son peuple mais aussi de plus en plus étranger à la communauté internationale
05.
Ces inquiétants progrès de l’idéologie décoloniale en France
06.
+ 4,2% des prix de la grande distribution en raison de la loi Alimentation ? Comment les autorités démontrent leur impuissance à soutenir les agriculteurs
07.
Une mystérieuse créature sème la panique dans un parc chinois
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
06.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
05.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Alain Proviste
- 03/01/2018 - 11:01
Le cinéma est un art mineur
Déjà que les grands succès sont souvent très oubliables, que penser des échecs ? Blague à part, je pense que notre cinéma est victime de 2 phénomènes : il est victime de la Guerre des Etoiles (au sens de la Guerre Froide = attrition par la machine de guerre US, on ne peut pas rivaliser avec les grosses productions et les films de genre). D'autre part il y a eu de notre part une dérive intellectuallisante (quand c'est chiant c'est bien) et sociâââle. Veut-on vraiment payer pour aller voir des chômeurs qui se lamentent dans une cuisine ? Restent les subventions...
Anguerrand
- 02/01/2018 - 21:08
Ils se moquent bien de l'échec de leurs films
De toute façon tous les acteurs, metteurs en scène etc, seront payés. Payés par nos impots, cas unique dans le monde, ce qui explique la médiocrité de cette production. 200 films français sortent chaque année et seuls 3 ou 4 ont du succès. Les bénéfices sont alors distribués aux acteurs, puis ils ont un chomage candaleux ( coût plus d'un milliards d' €, mais aucune clause ne les obligent à participer aux navets payés par nos impots. Et la les acteurs déménagent pour ne pas payer les impots sur les sommes gagnés en France ( Omar S'y, Dany Boon, etc). Ou sont les Gabin, Lino Ventura, BB, Rochefort, Claudia Cardinale, Delon ?) pas étonnant que les guignols d'acteurs actuels ne fassent pas de chef d'œuvres
cloette
- 02/01/2018 - 19:38
cinéma français
nul, il n'a jamais bien brillé d'ailleurs