En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Culture

L'UNESCO inscrit deux nouveaux sites français sur la liste du patrimoine mondial

Publié le 10 juillet 2017
Il s'agit du site Taputapuatea en Polynésie et du quartier de la Neustadt à Strasbourg.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il s'agit du site Taputapuatea en Polynésie et du quartier de la Neustadt à Strasbourg.

Lors de la 41e session du Comité du patrimoine mondial réunie à Cracovie (Pologne), deux nouveaux sites français ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Il s'agit du site Taputapuātea en Polynésie et du quartier de la Neustadt à Strasbourg. La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a "chaleureusement" remercié le Comité du patrimoine mondial pour cette décision.

Taputapuātea se trouve sur l'île de Raiatea qui est située dans le "Triangle polynésien". Le site abrite un espace politique, un funéraire vieux de 1 000 ans et un espace religieux. On peut y découvrir l’expansion des peuples polynésiens à travers l’Océan Pacifique, leur organisation et leur relation spirituelle et cosmologique aux éléments naturels.

À Strasbourg, le quartier Neustadt (ville nouvelle en allemand) reprend le modèle haussmannien tout en incorporant des éléments architecturaux germaniques sur de nombreux édifices (dont une cathédrale) et immeubles de styles néo-gothique, néo-renaissance et art-déco. C'est un quartier "unique et exceptionnel", explique à La Croix l'historien allemand Klaus Nohlen, auteur d'une thèse sur la Neustadt. "Des quartiers de ce type ont existé à Wiesbaden, Berlin et ailleurs en Allemagne, mais ont en grande partie été détruits. A Strasbourg, c'est extraordinaire que cela ait suvécu", précise-t-il. La France est le quatrième pays ayant le plus de sites inscrits sur la liste de l'Unesco. En effet, 43 sites français font partie du patrimoine mondial.

 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

02.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

05.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

06.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

07.

Les relations entre frères et soeurs : un lien primordial

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 15/07/2017 - 13:00
alors là
je ne comprends pas : l'Unesco décide que le site Taputapuātea en Polynésie fait partie du patrimoine mondial français alors que la Polynésie fait partie de la liste des territoires à décoloniser....et oui la France a pas mal de territoires à décoloniser suivie de près par L'ONU et l'Unesco. ¨Par contre, l'Unesco n'a pas hésité à reconnaître patrimoine mondial palestinien (quand ce n'est pas islamique) l'Esplanade du Temple et le Kotel deJérusale, le Tombeau de Rachel à Bethléem, et désormais le Tombeau des Patriarches à alors qu'aucun de ces lieux n'est dans la liste des territoires à décoloniser puisqu'ils sont administrés d'après les accords provisoires d'Oslo et les accords intérimaires d'Hebron. Quelle vaste rigolade que l'Unesco avec ces pays arabes qui votent les une pour les autres et quelques pays européens dhimmis dont je tairai le nom. une véritable honte : comme d'habitude Israël retient 1 Ml de sa contribution à l'Unesco pour le donner à Hébron. Tous à Hébron le 9 août jour de la libération d'Hebron de l'occupation jordanienne en 1967.