En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© REUTERS/POOL
Le corps du Christ
Le Vatican valide les hosties aux OGM mais refuse celles sans gluten
Publié le 08 juillet 2017
Dans une lettre aux évêques, le Vatican a rappelé ce samedi les règles pour choisir le pain et le vin pour la messe.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une lettre aux évêques, le Vatican a rappelé ce samedi les règles pour choisir le pain et le vin pour la messe.

Les prêtres aussi profitent de la libéralisation des échanges commerciaux. Alors que pendant longtemps, le vin de messe et les hosties étaient fournies par les communautés religieuses, les prêtres peuvent aujourd"hui les acheter "dans les supermarchés, dans d'autres magasins et sur internet", indique un courrier du cardinal Robert Sarah, responsable du culte et des sacrements au Vatican, adressé ce samedi aux évêques.

Il demande aux évêques de s'assurer du "respect absolu" des normes canoniques de la part des producteurs, car la transsubstantiation du pain et du vin en corps et sang du Christ ne peut advenir qu'avec des produits conformes.

Ainsi, le pain doit être azyme (sans levain) et de pur froment, sans ajout d'autres produits comme des fruits, du sucre ou du miel. Une autre céréale n'est tolérée que dans de très faibles proportions. "Il est évident que les hosties doivent être fabriquées par des personnes qui, non seulement se distinguent par leur intégrité, mais encore sont compétentes dans ce domaine, et emploient les instruments appropriés", précise le courrier.

Pour les personnes ne pouvant absorber de pain, le cardinal autorise les prêtres à utiliser des hosties à faible teneur en gluten, mais pas 100% sans gluten, car cela dénature la panification.

Le vin doit, lui, être "naturel de raisins, pur et non corrompu, sans mélange de substances étrangères". Lles évêques peuvent autoriser du moût de raisin, "c’est-à-dire le jus de raisin, frais ou conservé, dont on suspend la fermentation grâce à des procédés qui n’en altèrent pas la nature (par exemple dans le cas de la congélation)",  pour les personnes ne pouvant pas boire de vin fermenté.

Par ailleurs, le Vatican "a décidé que la matière eucharistique préparée avec des organismes génétiquement modifiés pouvait être considérée une matière valide".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 11/07/2017 - 06:56
Moi je suis né chez les franchouillard athées
Et Devenu Chrétien de choix, pas Catholique Romain pour autant et absolument hermétique aux histoires de tradition. Je suppose que la préoccupation boboissime du titre de l'article ne doit concerner que le quinoa club des porteurs de Birkenstock (chaussures confortables par ailleurs).
jc0206
- 09/07/2017 - 09:57
Je crains ......
Que le Vatican soit un peu à côté de ses pompes. Je n'ai pas l'impression qu'ils aient conscience de ce qu'il va nous tomber dessus.
cloette
- 09/07/2017 - 09:42
@Marie-E
pas facile en effet ! Cette religion ( à laquelle j'appartiens ,comme chacun qui est né quelque part et est dans son cercle d'origine) est terriblement abstraite, comme la religion juive d'ailleurs qui est aussi abstraite, mais différemment . Que faut il en penser, ce qui est vrai est simple, ou ce qui est vrai ne peut pas être simple? Le mieux c'est être ce qu'on est et pratiquer la bienveillance et la tolérance , et aussi un oeil lucide et impartial sur soi même et sa propre famille ...