En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Reuters
Confessions intimes
Anne Sinclair se confie sur l'affaire DSK : "Il y a du déni de la femme qui ne veut pas voir"
Publié le 20 février 2017
"Je me demande parfois si vingt ans de ma vie ont été vingt ans de mensonges", indique-t-elle.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Je me demande parfois si vingt ans de ma vie ont été vingt ans de mensonges", indique-t-elle.

L'ex-épouse de Dominique Strauss-Kahn, qui publie début mars son livre "Chronique d'une France blessée", a accordé une interview exclusive au magazine Vanity Fair du mois de mars. Lors de cette confessions intime, elle revient notamment sur l'affaire DSK, qui a marqué le début de la fin de son couple avec l'ancien président du Fonds monétaire international. "Cette histoire va donc me poursuivre jusqu'à ma mort ?", demande Anne Sinclair. "Mais merde alors ! Est-on vraiment obligé de revenir là-dessus ?"

Et pourtant, elle y revient… "Je ne savais rien, je faisais confiance, je fliquais rien", explique la fondatrice du Huffington Post français, en assurant que Dominique Strauss-Kahn ne laissait rien paraître. Cependant, elle avait "des doutes". "Il y a du déni de la femme qui ne veut pas voir. Mais quand j'avais des doutes, car j'en ai eu, des doutes, Dominique me donnait toutes les assurances", affirme-t-elle. Malgré un entourage qui n'a pas manqué de l'avertir, des "il n'y a que toi" suffisaient à la rassurer.

"Tire-toi de cet enfer"

Lorsque l'affaire DSK a éclaté le 14 mai 2011, elle n'a pas voulu abandonner l'homme dont elle partage la vie. Elle est restée avec lui car elle était sûre qu'il n'avait pas commis de viol, mais aussi parce qu'on "ne lâche pas un homme à terre", dit-elle. Elle l'a défendu, l'a accompagné, l'a soutenu, tandis qu'une de ses amies, comme beaucoup d'autres d'ailleurs, lui disait : "Prends tes jambes à ton cou ! Tire-toi de cet enfer".

L'affaire du Carlton de Lille change tout. Même si DSK a été finalement relaxé, c'était un coup de trop pour Anne Sinclair. En effet, les pratiques sexuelles de son mari ont été dévoilées au grand jour, à la barre. "Les parties fines, les prostituées, Dodo la Saumure...", écrit la journaliste qui a rencontré l'ancienne vedette de "Sept sur Sept". En vingt-quatre heures, elle a pris sa décision, a fait ses valises, et est partie. Aujourd'hui, elle se questionne encore si les vingt ans de sa vie "ont été vingt ans de mensonges".

Vu sur : Lu sur L'Alsace
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
02.
Et si le Rassemblement National était en train de faire un bien mauvais coup à l’euro en renonçant à exiger que nous en sortions ?
03.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Brexit : rien n’est joué pour le royaume-Uni même en cas de sortie sans accord
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
07.
“Le pacifisme, ça suffit” : pourquoi la stratégie de répression judiciaire et policière risque de produire une génération de militants politiques aguerris
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
04.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
05.
Vivons-nous dans un univers-bulle en expansion dans une autre dimension ? ; Hubble nous offre un magnifique portrait très détaillé de la galaxie du Triangle
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 21/02/2017 - 20:52
St Clair et DSK
fréquentaient les boites echangistes, elle n'était donc pas innocente. Elle faisait comme lui, se tapais des mecs parfois à 4 avec son mari. Alors on ne va pas pleurer pour elle.
assougoudrel
- 21/02/2017 - 19:50
C'est très élégant de sa part
de ne l''avoir pas laisser choir sur le coup. Mais elle connaissait son verrat qui avait des frissons porcins et le gland qui palpitait quand il voyait un jupon. Le titre de son livre est une insulte à la France (chronique d'une France blessée) , car il n'y avait que la Gauche qui était blessée. Les autres français avaient honte. Celui qui a pris le relais, pendant cinq ans a fait de même. Une bouffe à cochons. Je la plaindrai peut-être quand les détenteurs d'œuvres d'art paieront des impôts pour.
Deudeuche
- 21/02/2017 - 18:57
@cloette
piégée dans ses valeurs de mouise! fallait il pleurer ? Depuis 1968 comme chantait Jacques Brel "les bourgeois c'est comme les cochons plus ça devient vieux plus ça devient c..." et les bourgeois bohêmes sont pires que tout des Tartuffes avec Tshirt CheGuevara, vraiment méprisables!