© Reuters
Don't worry

Pour se détendre, déguisez-vous en chiens !

Publié le 12 décembre 2016
Une invention qui nous vient tout droit de l'Australie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une invention qui nous vient tout droit de l'Australie.

Pour lutter contre le stress et la dépression, les Australiens proposent de se déguiser en chiens ! Histoire d'oublier un instant son espèce humaine.

C'est le site NEPups.org qui propose ce drôle de service de déguisement prénommé "Puppy Play". Le seul hic, ce moyen original de relaxation nécessite la participation de deux protagonistes qui devront jouer deux rôles différents : celui d'un chiot et celui d'un propriétaire ou d'un entraîneur. Il faut donc avoir un partenaire ou un ami très ouvert. 

"Ce n'est pas plus délirant que les enfants qui se déguisent en princesses ou en chevaliers sur leurs montures. Cela ne fait de mal à personne, c'est amusant, et ça se passe entre adultes consentants", assure un des clients de cette société, âgé de 44 ans. Il a également ajouté qu'un tel jeu offre à un être humain la liberté des complexes et de l'incertitude. En outre, cela aide à se détendre. "C'est un bon moyen de calmer la raison et de vivre l'instant présent, tout comme réagir à ce qui se passe autour de soi."

 

— Animal Trends (@Animalolizer) 11 décembre 2016
 

Deux personnalités 

Le "chiot" doit donc se comporter comme un vrai chien, et l'"entraîneur" comme un véritable maître-chien. Un tel jeu de rôles offre à celui qui incarne le "chiot" la possibilité de se libérer de l'image humaine et de vivre la vie insouciante d'un chien. En ce qui concerne le "propriétaire", il doit se réjouir du fait que le "chiot" l'aime toujours et demande d'attention. 

"Les gens qui apprécient les jeux Puppy Play sont ceux qui subissent une forte pression au travail. Ils ont besoin de devenir "un chiot" et d'oublier le stress accumulé", explique un participant.

D'autres chiots ont expliqué que le masque aide à séparer deux personnalités, celle de chien et celle d'être humain. Certains ne se gênent pas pour jouer à ce petit jeu en public…

 

 

Vu sur : Lu sur New.com
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires