En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 8 heures 28 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 9 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 11 heures 13 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 11 heures 36 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 12 heures 58 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 13 heures 36 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 13 heures 52 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 14 heures 29 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 7 heures 49 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 9 heures 12 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 9 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 11 heures 17 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 11 heures 53 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 13 heures 43 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 13 heures 59 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 14 heures 16 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 14 heures 38 min
© Reuters
© Reuters
Le clap de fin

Divorce à l'amiable : Johnny Depp a accepté de payer 10 millions de dollars à Amber Heard

Publié le 17 août 2016
Johnny Depp et Amber Heard ont passé un accord pour finaliser leur divorce. L'acteur versera 10 millions de dollars à son ex-épouse. L'actrice retirera sa plainte pour violences conjugales. Cependant, la jeune femme semble avoir gagné la "guerre"…
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Johnny Depp et Amber Heard ont passé un accord pour finaliser leur divorce. L'acteur versera 10 millions de dollars à son ex-épouse. L'actrice retirera sa plainte pour violences conjugales. Cependant, la jeune femme semble avoir gagné la "guerre"…

Le mardi 16 août, Johnny Depp et Amber Heard ont décidé de divorcer à l'amiable et se sont entendus sur tous les termes du divorce. L'acteur de 52 ans sera obligé de payer une somme forfaitaire de 10 millions de dollars à son ex-épouse de 30 ans. Il couvrira également les frais d'avocat de la belle. Amber, quant à elle, a accepté de retirer sa plainte pour violence conjugale.

Johnny Deep et Amber Heeard ont confirmé cette information à  la presse. Ils ont souligné que, bien que leur relation était instable, aucun d'entre eux ne voulait jamais causer des dommages physiques ou émotionnels à l'autre.

Pour le petit rappel, Johnny Depp et Amber Heard se sont mariés en février 2015. Leur histoire d'amour a causé la séparation entre l'acteur et sa compagne Vanessa Paradis, la mère des deux enfants de Johnny. Le 23 mai 2016, Amber Heard a demandé le divorce, accusant Johnny Depp de violences domestiques. Ce dernier a tout nié.

Les preuves de la violence conjugale

Cependant, la semaine dernière, une vidéo réalisée par Amber Heard est apparue sur Internet. On y voit Johnny Depp rentrer tard dans la nuit dans un état en état d'ébriété. Suite aux questions innocents de la jeune femme, l'acteur s'énerve et crie : "Je suis fou? Maintenant, je vais te montrer ce qu'est un vrai fou!" Il commence alors à briser la vaisselle et pourchasse Amber Heard. En outre, on peut retrouver sur la toile des photos d'un miroir sur lequel Johnny Depp a écrit à l'aide de son propre sang des menaces adressées à sa jeune épouse. Il l'accusait d'avoir une liaison avec l'acteur Billy Bob Thornton.

Pour écrire ce message terrifiant, selon Amber Heard, l'acteur aurait coupé le bout de son doigt. La blessure était si grave que les médecins ont dû lui faire une greffe de peau.

Cependant, Amber Heard a déclaré qu'elle ne sait pas comment la vidéo et les photos ont atterri sur la toile. L'actrice avoue ne pas être liée à cette publication.

Selon Daily Mail, qui a été le premier à publier la déclaration du couple, c'est à cause de cette vidéo et des photos que Johnny Depp a accepté les nouvelles conditions du divorce. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires