En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

03.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

04.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

05.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

06.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

07.

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

05.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

L’impossible équation du coronavirus

il y a 33 min 57 sec
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment Emmanuel Macron, via ses réformes, attise la France inflammable

il y a 36 min 37 sec
décryptage > International
Mère de vertu

Patience et prudence, piliers de la réponse iranienne à l'agressivité américaine

il y a 37 min 28 sec
décryptage > International
Danger ?

Frédéric Encel : "L’usage cynique du Covid-19 par des régimes autoritaires et/ou expansionnistes et des mouvances religieuses pose problème"

il y a 38 min 22 sec
décryptage > Santé
Effet indirect

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

il y a 41 min 11 sec
décryptage > Politique
Démarche de réfléxion

Jean Leonetti : "Le gouvernement a montré les limites de l’ambiguïté du « en même temps »"

il y a 42 min 7 sec
pépites > International
Menace
Les Etats-Unis accusent le Hezbollah de stocker du nitrate d'ammonium en Europe
il y a 17 heures 4 min
pépites > France
Prudence
Inondations : le Gard en alerte rouge, la Lozère et l'Hérault en vigilance orange
il y a 18 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 20 heures 12 min
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 20 heures 59 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : civils, colombes et commandement

il y a 34 min 25 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Liberté d’expression, fake news et post-vérité : un jeu de dupes

il y a 36 min 58 sec
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : bobards pour une border !

il y a 37 min 56 sec
décryptage > High-tech
Piratage automne hiver 2020/21

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

il y a 40 min 40 sec
décryptage > Science
Survivants

Pourquoi les oiseaux ont survécu aux impacts d'astéroïdes géants et pas les dinosaures

il y a 41 min 30 sec
décryptage > Société
Agitateurs

Islamistes, décoloniaux, écolos zozo et autres dangers pour la démocratie : ce continent immergé qui prospère sur le web

il y a 42 min 21 sec
pépites > Economie
Blacklist
Interdiction de TikTok aux Etats-Unis : la Chine annonce des mesures de rétorsion
il y a 17 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

il y a 20 heures 8 min
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique"
il y a 20 heures 17 min
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 21 heures 32 min
© Pool
© Pool
So British

Avec la démission de David Cameron, on découvre que son chat Larry "était un mensonge"

Publié le 13 juillet 2016
David Cameron démissionne, mais "son" chat reste à Downing Street.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Cameron démissionne, mais "son" chat reste à Downing Street.

David Cameron vient de démissionner de son poste de Premier ministre du Royaume-Uni. Il va donc quitter 10 Downing Street, la résidence officielle du premier ministre, avec sa famille. Mais de nombreux britanniques découvrent, choqués, qu'il n'emmènera pas avec lui Larry, "son" chat, qui va rester sur place. 

Un porte-parole de Downing Street explique que Larry, dont le titre officiel est "Chief Mouser to the Cabinet Office" ("Chasseur de souris en chef du Gouvernement"), est un membre de la fonction publique, et donc "qu'il n'appartient pas aux Camerons." En Grande-Bretagne, il y a une séparation très nette entre les fonctionnaires, censés être apolitiques et qui restent en place au fur et à mesure des changements ministériels, et les conseillers politiques des dirigeants. En tant que fonctionnaire, Larry reste donc en place.  

Mais d'après le National Post, la réponse est plus cynique : Cameron n'aime pas les chats, et n'a pris un chat que pour faire une opération de com' politique. "Larry était un mensonge, une entreprise de com et de marketing," explique James Kirkup, chroniqueur au Daily Telegraph. "Il a été inventé par des conseillers en com' qui pensaient qu'avoir un chat rendrait l'image de M. Cameron plus aimable et humaine, plus proche des gens. Mais Cameron lui-même n'aimait pas Larry et il n'aime pas les chats." 

En effet, précise l'article, Larry n'avait pas le droit de rentrer dans les appartements des Cameron et devait se contenter des bureaux du 10 Downing Street, y compris la salle de réunion du conseil des ministres. La rumeur de l'inimitié entre Cameron et Larry ne date pas d'hier : il a répondu une fois aux rumeurs dans la Chambre des communes, et a tweeté une photo de lui avec Larry sur les genoux. 

Un chat préposé aux ministères est une habitude so British. On se souvient que le chat du ministère des Affaires étrangères avait été accusé d'espionnage. Larry avait été installé sous le gouvernement Cameron--il n'y avait plus de chats à Downing Street depuis 1997--après la découverte d'un rat. Des rumeurs sur son efficacité de chasseur de souris, qui laisserait à désirer, circulent. Par contre, il est établi qu'il est jaloux de son territoire, et se battrait souvent avec Freya, le chat du ministère des Finances, qui vit au 11 Downing Street, à côté. 

Le premier chat-fonctionnaire de Downing Street dont les historiens aient connaissance était Rufus d'Angleterre, dans les années 1920. Winston Churchill aimait beaucoup les chats, mais n'était pas particulièrement fan du chat-fonctionnaire dont il a hérité, qu'il appelait "le chat de Munich", car il était arrivé sous la direction de Neville Chamberlain. Le chat de Munich a vite été chassé par Nelson, le chat personnel de Churchill, un gros matou gris connu pour son caractère. Le chat qui a eu la carrière la plus longue était Wilberforce, qui a servi pendant 18 ans sous quatre premiers ministres ; pendant ses voyages à l'étranger, Margaret Thatcher lui achetait parfois des boîtes de sardines. 

Larry était à son poste devant la porte de Downing Street lorsque Theresa May, le prochain premier ministre du Royaume-Uni, est arrivée pour le dernier conseil des ministres de l'ère Cameron. Gageons que le nouveau premier ministre et le Chasseur de souris en chef sauront travailler dans l'entente cordiale. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires