En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Capture d'écran
Fin de l'aventure
Canal + : Yann Barthès quitte "le Petit journal"
Publié le 27 juin 2016
La crainte d’un passage en crypté et de nouvelles économies réclamées par la chaîne auraient fini par convaincre l’animateur.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La crainte d’un passage en crypté et de nouvelles économies réclamées par la chaîne auraient fini par convaincre l’animateur.

Décidemment, le petit monde de la télévision n’en finit plus de trembler. Depuis l’arrivée de Vincent Bolloré à la tête de Canal Plus, les animateurs de la chaîne sont sur la sellette. Cette fois, c’est Yann Barthès, l’un des présentateurs phares qui quitte le navire. "Je ne présenterai plus Le Petit Journal la saison prochaine. Je souhaite écrire avec les équipes de Bangumi (la société de production de l'émission, NDLR) une nouvelle histoire et vivre de nouvelles aventures", a-t-il déclaré ce lundi matin à l’AFP.

La décision a été prise depuis plusieurs semaines et transmise à Canal Plus, il y a 15 jours. Selon des sources internes, jointes par l’AFP, c’est la crainte d’un passage en crypté et les réductions budgétaires réclamées, notamment sur une autre émission produite par Bangumi (Le Supplément) qui aurait motivé la décision. Il faut dire aussi que la chaîne traverse un épisode sérieux avec des audiences en fortes baisses, y compris pour le Petit journal, qui atteignait pourtant des scores importants, l’année dernière.

Reste à savoir quel sera le nouveau port d’attache de Yann Barthès. Son comparse Laurent Bon va produire une émission sur France 2. Pour mieux y placer l’animateur ?

Vu sur : Lu sur Morandini
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
05.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
06.
Entrée en service des bus électriques chinois : ce (contre)choc pétrolier que personne ne voyait venir
07.
A l’insu de son plein gré : le « nouveau monde » finira-t-il par faire basculer la France dans une nouvelle culture démocratique « grâce » à ses vieux travers ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 09/05/2016 - 19:49
La chaîne de la dérision ne rit plus
On retrouvera Barthès sur les chaînes de contribuables.
von straffenberg
- 09/05/2016 - 19:25
Médias viellissant
Je n'écoute plus depuis longtemps Barthés que je mets sur le même plan que Ruquier . Tout ceci fleure bon les idées bien proprettes ,convenues et soi disant de gauche mais avec un soupçon d'insolence pour flatter le spectateur . Il faut bien comprendre que ce type de prestation intéresse une minorité et je comprends parfaitement la position de Bolloré qui veille au grain financièrement.N'oublions pas que canal fut créé par andré Rousselet proche de Mitterrand qui avait senti le terroir branché bobo socialiste ,tout ceci n'est malheureusement pas révolu .(Merci atlantico)
Septentrionale
- 09/05/2016 - 11:52
Icônoclaste
Après un Bobard d'or bien mérité, YannBarthès avait su rectifier le tire. Et son oeil intrépide aigu devenait politiquement dévastateur, un lèse-majesté pour tous bien cadré, et bien envoyé. Evidemment, en socialie ça ne pouvait pas durer.