En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Vogue
Souvenirs, souvenirs
Vanessa Paradis revient sur sa relation avec Serge Gainsbourg, loin de l'enfer évoqué à l'époque
Publié le 03 décembre 2015
La chanteuse raconte à Vogue sa rencontre avec le talentueux parolier et leur collaboration.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La chanteuse raconte à Vogue sa rencontre avec le talentueux parolier et leur collaboration.

Vanessa Paradis évoque Serge Gainsbourg dans le numéro de Vogue Paris de décembre, dont elle fait la couverture. Si la chanteuse raconte garder un souvenir ému de cette rencontre, elle admet aussi ne pas avoir apprécié les polémiques et les rumeurs qui ont accompagné la sortie de son albumVariations sur le même t'aime.

"En promo, il a dit que ça avait été l'enfer, qu'on l'avait fait travailler dur, qu'on l'avait fait boire. Je ne l'ai pas très bien compris et pas très bien vécu, pour être tout à fait sincère." Vingt-cinq ans plus tard, celle qui a aussi été actrice revient sur cette collaboration inoubliable avec Serge Gainsbourg en 1990, un an avant la mort du musicien.

A l'époque, Vanessa Paradis a 17 ans, mais elle est déjà une star après le succès de Joe le Taxi (un million de singles écoulés en France) et le film Noce blanche. Son interprétation de ce rôle de collégienne qui a une relation avec son professeur (Bruno Cremer) lui vaut un César. L'artiste émet le souhait de travailler avec la chanteuse alors qu'elle prépare un nouvel album. A 62 ans, il est fragile, son cœur est fatigué, son corps usé par l'alcool et le tabac. Il écoute les musiques et est emballé, il veut écrire toutes les paroles du disque.

A lire aussi - Charlotte Casiraghi, l'appartement sans Gad ; Charlène et les jumeaux installés loin d'Albert et de Monaco (mais tout va bien dans les 2 cas...) ; Vanessa Paradis face à la jalousie violente de la nouvelle femme de Johnny Depp 

Mais, il faut aller vite, l'album est prévu pour le printemps. L'homme à la tête de chou s'enferme pendant huit jours dans un palace et rend finalement sa copie. Selon l'artiste, la jeune Paradis aurait alors mis son grain de sel, n'hésitant pas à donner son avis et demander à son célèbre parolier de revoir parfois sa copie... Il s'exécutera. Gainsbarre résumera leur collaboration en une seule phrase : "Paradis, c'est l'enfer !" Son égo a-t-il été écorné ?

Vanessa Paradis rétablit aujourd'hui la vérité : non, elle n'était pas une diva. De préciser : "On a pas mal dit que je lui en avais fait voir de toutes les couleurs, fait réécrire tous les textes. Mais c'est faux, explique la chanteuse dans Vogue. Il les écrivait, il venait nous voir en studio, on les découvrait, on les essayait. Il y en avait des sublimes et parfois, il y avait des phrases faciles que je lui ai demandé de reprendre. Mais on parle d'une phrase ou deux sur trois chansons, rien de plus. Serge, c'est un génie, mais ça ne l'empêchait pas parfois de recycler une bonne formule. Je suis sûre qu'au final, il devait être ravi que je n'aie pas laissé passer une phrase complaisante."

Après les polémiques, Serge Gainsbourg aurait regretté ses paroles et a laissé donc sur son répondeur un "message d'excuse d'une tendresse infinie", confie Vanessa Paradis, dans lequel il se dit désolé. Message qu'elle a pieusement conservé. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
04.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
05.
Ne l’appelez plus Shinzo Abe mais Abe Shinzo
06.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen aztec
- 04/12/2015 - 09:47
ça va...

...elle nous la refait tous les 7ou8 ans l'histoire de sa collaboration avec Gainsbourg,c'est lassant
"paradis c'est l'enfer"...je crois que c'est juste pour le jeu de mots...
brennec
- 03/12/2015 - 18:35
Jeu de mots irresistible pour un parolier.
Et pourquoi il n'aurait pas su se priver d'un jeu de mot: paradis c'est l'enfer?