Professeur foldingue
Tampon + vodka + anus = légende urbaine ?
Publié le 12 décembre 2011
La rumeur qui présentait cette méthode comme la nouvelle mode chez les adolescents désireux de se saouler rapidement se dégonfle.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La rumeur qui présentait cette méthode comme la nouvelle mode chez les adolescents désireux de se saouler rapidement se dégonfle.

[Mis à jour le 7 décembre à 14h]

Est-il réellement possible de se saouler en insérant un tampon imbibé d'alcool dans son anus ? A l'instar des utilisateurs d'Hoaxbuster, site s'attachant à déconstruire les canulars sur Internet, les internautes s'interrogent et beaucoup y voient une légende urbaine, plus qu'un véritable phénomène de mode chez les adolescents.

David Emery, du blog Urban Legends, par exemple, est parti à la recherche des origines de cette rumeur. La première mention de cette étonnante façon de ce saouler remonte... au 3 mars 1999. Depuis, l'information revient périodiquement sur le Net, sans qu'elle ne soit appuyée par plus que de très rares exemples. D'ailleurs, aucune donnée chiffrée n'accompagne jamais ces avertissements, fait remarquer David Emery, pour qui il s'agit de quelques cas isolés et pas d'un véritable phénomène.

Aunt B., une blogueuse américaine, a décidé de mettre cette rumeur à l'épreuve des faits, en trempant des tampons dans du whisky. Le résultat est sans appel : les tampons gonflent tellement que l'insertion devient impossible. Conclusion d'Aunt B : "L'idée selon laquelle les jeunes, en grand nombre, utilisent ce genre de méthode pour se saouler en soirée ? Ça ne peut tout simplement pas être vrai".

Danielle Crittenden, du Huffington Post Canada, a, elle, poussé l'esprit d'investigation plus (trop?) loin, en testant la méthode sur elle-même. Au détail près qu'elle s'est essayée à la version "féminine" de l'addition, vodka+tampon+vagin. Verdict : des difficultés à trouver un tampon qui fonctionne, beaucoup de douleur et peu d'effets.

[Mis en ligne le 1er décembre]

Tampons, vodka et anus, trois mots que l'on aurait jamais imaginé voir dans la même phrase. Et pourtant... L'information est là, implacable : des adolescents américains insèrent des tampons imbibés de vodka dans leur anus pour se saouler plus rapidement.

"Ingéré" ainsi, l'alcool n'est pas filtré par l'estomac et parvient directement dans le sang. Problème : outre l'aspect peu ragoûtant de la chose, il y a d'abord le risque de développer des irritations. Il y a surtout le fait que l'alcool ne passe pas par l'estomac, ce qui empêche de se rendre compte de ses effets. Résultat, au lieu de vomir quand ils sont ivres, les adolescents passent directement à la phase coma éthylique.

Regardez le reportage d'une chaîne américaine :


Se saouler avec des tampons imbibés d'alcool par Spi0n

Et si cela ne vous a pas suffi, sachez aussi que certains adolescents américains s'amusent eux à ingérer de la bière grâce à un tuyau placé directement dans leur anus.

Vu sur : Lu sur RTL.be
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
porticcio
- 07/12/2011 - 19:02
[Ma Mise à jour du 7 décembre vers 19h]
On avait besoin hier d’un éculotest (voir un peu plus bas) …
Comme il s’agit d’un canular, un enculotest fera l’affaire.
Ça tombe bien il existe déjà, les ingénieurs, ayant anticipé l’arrivée de DSK à l’Élysée, en avaient déjà industrialisé un lot important à l’usage du peuple français.
laurentso
- 06/12/2011 - 10:24
le journalisme d'investigations
fait des progrès chaque jour !
Lorenzzzo
- 05/12/2011 - 22:37
Atlantico :un site de droite sérieux ou un site de droite anar ?
Eh, Atlantico, tu es un site de droite, non ? Donc rigoureux, en principe.Bon eh bien cette info est une légende urbaine ! Un FAKE ! La preuve ? Simplissime : essayez, à la rédaction, de vous carrer un tampon imbibé de vodka où je pense. C'est juste impossible : à cet endroit, l'alcool vous ferait crier de douleur! Une journaliste a essayé : ça donne ça:http://huff.to/vv1b1H Allez, à la vôtre !