En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 6 heures 22 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 7 heures 25 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 8 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 9 heures 6 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 10 heures 51 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 11 heures 58 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 13 heures 17 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 13 heures 54 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 14 heures 30 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 15 heures 52 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 6 heures 47 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 7 heures 51 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 8 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 9 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 11 heures 26 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 12 heures 27 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 13 heures 38 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 14 heures 20 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 15 heures 30 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 1 jour 7 heures
© REUTERS/Francois Lenoir
© REUTERS/Francois Lenoir
Google is watching You

La nouvelle application révolutionnaire de Google Traduction

Publié le 03 août 2015
Google Traduction permet désormais de traduire un texte sans connexion internet via sa nouvelle application.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Google Traduction permet désormais de traduire un texte sans connexion internet via sa nouvelle application.

Pendant l'été et les voyages lointains, pouvoir utiliser Google Tradution pour traduire un menu écrit en vietnamien avec son smartphone sans connexion internet devient désormais possible ! Google a décidé de revoir entièrement son application Google Traduction en utilisant la réalité augmentée. Google Traduction permettait depuis 2006 de traduire un texte ou une page web dans une autre langue, mais c était sans compter sur la nouvelle mise à jour de l'application.  

La firme a développé la technologie de la reconnaissance et la traduction de textes imprimés dans près de 27 langues avant la généralisation dans toutes les langues. Dans une vidéo de démonstration de Google très ludique "Google Translate vs La Bamba" ainsi que sur son site la firme précise : "il vous suffit d'ouvrir l'application, cliquer sur la caméra, et la diriger vers le texte que vous avez besoin de traduire – un panneau de signalisation routier, une liste d’ingrédients, un manuel d'instruction, des boutons de réglages sur une machine à laver. Vous verrez le texte être transformé en direct sur votre écran dans l'autre langue. Aucune donnée cellulaire ni connexion internet n’est nécessaire".

La firme de Mountain View estime cette technologie possible grâce à des réseaux neuronaux. Google Translate reconnaît chaque lettre et la firme justifie : "nous utilisons un réseau de neurones à convolution, le formant sur les lettres et les non-lettres de sorte qu'il puisse apprendre à quoi ressemblent les différentes lettres qui se ressemblen (…) afin de ne pas confondre un 'S' avec un '5' par exemple". Contrairement à d'autres services de traduction comme Babel Fish, AOL et Yahoo qui utilisent Systran, Google utilise depuis toujours son propre logiciel de traduction.

 

Vu sur : Lu sur RTBF.be
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Outre-Vosges
- 06/08/2015 - 19:54
Revenons à nos moutons, @vangog
Je rappelle que le sujet de la discussion était la traduction automatique et immédiate à laquelle Google prétend être arrivé et, comme exemple, j’avais donné ce qu’il nous propose pour la traduction en français de l’article de Wikipédia en catalan sur Atlantico. Quelqu’un a-t-il fait l’essai ? quelqu’un a-t-il constaté comme moi que « Tot i tenir poc temps de vida (Bien qu’il n’existe pas depuis longtemps) » est traduit par « Malgré longtemps à vivre », ce qui non seulement est du charabia mais laisse entendre exactement le contraire ? Et je pourrais citer bien d’autres exemples. On comprendra alors que je déconseille de se hasarder dans un restaurant chinois en comptant sur Google pour traduire le menu. Évidemment que toute traduction pose des problèmes, mais un traducteur humain devrait s’en sortir puisque c’est son métier, une machine ne pourra jamais réfléchir.
vangog
- 05/08/2015 - 20:38
@Outre-Vosges vous devez confondre avec un autre front...
car les patriotes n'ont jamais voté pour les socialistes. Leur seul recours fut l'abstention, lorsqu'aucun des candidats ne leur paraissait être assez Républicain pour la France. Nous ne sommes pas responsables de l'alternance UMP-PS qui asphyxie la France depuis quarante ans...quant aux problèmes que vous évoquez, ils sont ceux de tous les traducteurs...pourquoi stigmatiser uniquement Google?
Outre-Vosges
- 05/08/2015 - 09:41
Qu’il y a des gens faciles à persuader !
L’idée est excellente, nous dit @vangog, qui apparemment se laisse tout de suite convaincre par une simple publicité. Il n’est pas le seul : n’a-t-on pas vu en 2012 la simple promesse « Le changement, c’est maintenant » envoyer un incapable à l’Élysée ? Eh bien ce bonhomme a certainement lui aussi d’irréductibles partisans qui estiment son idée excellente et jugent bien intolérants ceux qui voudraient atteindre le résultat impeccable au début même de l'expérimentation. Seulement, dans notre affaire, il n’y a même pas d’expérimentation mais, je le répète, une simple publicité : a-t-on demandé à un traducteur compétent de refaire l’expérience avec des mots qu’il aurait lui-même choisis ? Si je dirige l’application vers le mot « free », traduira-t-on par « gratuit » ou par « libre » ? ou clignotera-t-on en passant de l’un à l’autre ? Pour finir je conseille à ceux qui veulent s’informer sur les possibilités de Google Translate de consulter l’article en catalan sur « Atlantico » et de demander la traduction en français. Ils pourront alors se faire une opinion.