En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

02.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

03.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille

06.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

07.

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 12 heures 33 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 13 heures 52 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 14 heures 24 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 15 heures 7 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 15 heures 54 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 17 heures 30 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 17 heures 55 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 18 heures 21 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 20 heures 12 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 12 heures 45 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 14 heures 15 sec
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 14 heures 38 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 15 heures 37 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 57 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 17 heures 46 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 18 heures 4 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 18 heures 43 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 19 heures 47 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 10 heures
© Reuters
© Reuters
A coeur ouvert

Jennifer Lopez : Ben Affleck fut son "premier grand chagrin d'amour"

Publié le 04 novembre 2014
Invitée de Maria Shriver pour l'émission Today Show, la chanteuse s'est très ouvertement confiée à propos de Ben Affleck, avec qui elle a été fiancée au début des années 2000.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Invitée de Maria Shriver pour l'émission Today Show, la chanteuse s'est très ouvertement confiée à propos de Ben Affleck, avec qui elle a été fiancée au début des années 2000.

JLo a besoin de parler en ce moment. Après avoir révélé avoir été victime d'abus psychologique de la part d'un de ses (nombreux) ex dans son autobiographie True Love, voilà qu'elle se confie sur ses amours. Invitée de Maria Shriver pour l'émission Today Show, diffusée les 3 et 4 novembre, la chanteuse a fait d'étonnantes révélations sur Ben Affleck, avec qui elle a été fiancée au début des années 2000. "Ça a probablement été mon premier grand chagrin d'amour, a-t-elle lâché. Ce qu'il faut savoir, c'est que personne ne peut vous sauver ou vous guérir. Seulement, vous pouvez le faire pour vous."

Quelques mois après sa rupture avec l'acteur Jennifer Lopez avait pourtant dit oui à Marc Anthony, le père de ses jumeaux ! "C'est qu'à ce moment-là l'un de mes meilleurs amis, que je connaissais depuis des années et que j'aimais vraiment et avec qui j'avais des atomes crochus, est arrivé dans ma vie et m'a dit 'je suis là'", explique la star qui s'est finalement séparé de lui en 2011. "Ce travail est toujours en cours pour moi. C'est un peu comme être un enfant, un enfant du milieu et invisible qui essaie d'attirer l'attention. Alors qu'est-ce que j'ai fait ? J'ai joué les athlètes et je me suis efforcée de gagner des médailles tous les week-ends. Ou alors j'étais celle qui allait faire le show et voler la vedette. Ça me procurait de la confiance en moi. Mais il y avait une partie de moi qui cherchait juste de l'amour, j'avais l'impression de ne pas valoir qu'on m'aime", ajoute-elle sans pudeur.

Dans une autre interview, accordée à Meredith Via et diffusée le 3 novembre, Jennifer Lopez déclare être aimantée par les caractères passionnée. "Et je me suis rendu compte que ça n'était pas toujours une bonne chose, modère-t-elle. Aussi cool que cela puisse être au début, il faut que cela dure au-delà et que ce soit quelque chose avec un vrai socle qui peut dépasser la phase de la lune de miel." Or avec Marc Anthony, "Je le sentais depuis quelque temps, mais je n'étais pas vraiment prête à accepter que c'était fini. Je ne voulais pas ça. C'était la pire chose que je pouvais me souhaiter. Je pensais que c'était la pire chose qui pouvait m'arriver. J'ai attendu tellement longtemps avant d'avoir des enfants, et quand ça s'est passé je me suis dit 'oh mon Dieu, il y a quelque chose qui cloche." Et maintenant : "Je suis ouverte à l’amour. Mais maintenant, je pense qu’il vaut mieux que je reste un peu seule pour en apprendre davantage sur moi-même", conclut la star. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires