En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
Mars
Mars One : les colons commenceraient à mourir au bout de 68 jours
Publié le 15 octobre 2014
Famine et asphyxie attendraient les astronautes prêts à s'embarquer en aller simple pour Mars, selon une étude publiée mardi 14 octobre.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Famine et asphyxie attendraient les astronautes prêts à s'embarquer en aller simple pour Mars, selon une étude publiée mardi 14 octobre.

Voilà de quoi démotiver quiconque rêve de vivre un jour sur la planète rouge. Selon une étude scientifique publiée mardi 14 octobre, les pionniers qui s’embarqueront en aller simple sur Mars avec le concours de la société néerlandaise Mars One commenceront à mourir au bout de 68 jours. La mort du premier colon «arrivera approximativement au bout de 68 jours de mission, par asphyxie», est-il écrit dans le rapport. Cinq étudiants en aéronautique du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont analysé, à l’aide de graphiques et de formules mathématiques les ressources en oxygène, nourriture et technologies disponibles pour cette mission censée être auto-suffisante, qui doit lieu à une émission de télé-réalité.

Tout d'abord, les astronautes risquent de mourir de faim. En effet, les estimations du stock d’alimentation nécessaire pour la mission ne correspondraient pas aux apports caloriques nécessaires des participants. L’eau potable pourrait aussi poser problème. Par ailleurs, Mars One prévoit de permettre à ses volontaires de cultiver des plantes une fois sur Mars. Mais celles-ci dégagent de l’oxygène, qui, en trop grande quantité dans un espace clos pourrait rendre l’environnement inflammable. Enfin, les pièces de rechange seront difficiles et extrêmement couteuse à obtenir.  « Dans le scénario le plus optimiste », la mission devrait couter quelques 4,5 milliards de dollars. Toutefois, selon les scientifiques, les colons dépendront de plus en plus de l’envoi de pièces détachées. Or, ces envois supplémentaires alourdiront énormément la facture.


Mars One est un projet lancé par le Néerlandais Bas Lansdorp. Il a pour but d’envoyer en 2024 une première équipe de quatre volontaires pour coloniser Mars. Bas Lansdorp a réfuté les chiffres de l’étude, clamant qu’elle utilisait des données incomplète. Il a toutefois admis que la question des pièces détachées posait en effet problème. «Ils ont raison, le plus grand défi de Mars One est de garder tout en état de marche», dit-il.

 

Plus de 200 000 personnes se sont portées volontaires pour faire partie de l’aventure. Un accord a été signé en juin dernier avec la société Endémol pour que soit filmé le processus de sélection et l’entrainement des pionniers.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
03.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
06.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
07.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pig
- 15/10/2014 - 12:40
portillon
On peut toujours se bousculer au portillon pour se faire sélectionner, et puis se faire porter pâle au moment de partir.