En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

07.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 12 min 38 sec
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 2 heures 40 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 3 heures 24 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 4 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 5 heures 31 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 5 heures 55 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 6 heures 30 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Edouard Balladur, ou les caprices du destin

il y a 6 heures 55 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 1 heure 23 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 2 heures 55 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 3 heures 53 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 4 heures 50 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 5 heures 47 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 6 heures 38 sec
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 6 heures 21 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 6 heures 40 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 6 heures 51 min
décryptage > Media
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Michel Drucker, le pater familias du PAF

il y a 6 heures 55 min
© Reuters
© Reuters
Sucré-salé

Alimentation : les femmes préfèrent le sucré, les hommes le salé

Publié le 02 octobre 2014
Les hommes qui fument ou boivent de l'alcool sont souvent plus attirés par le salé car ils leur est plus difficile de percevoir le goût des aliments, indique une étude réalisée par le groupe NutriNet.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les hommes qui fument ou boivent de l'alcool sont souvent plus attirés par le salé car ils leur est plus difficile de percevoir le goût des aliments, indique une étude réalisée par le groupe NutriNet.

"A quel point aimez-vous les chips ou la chantilly ?", "préférez-vous le pain sans beurre ou avec beaucoup de beurre ?", "est-ce qu’il vous arrive parfois ou même souvent de manger du Nutella à la petite cuillère ?"… Telles sont les questions posées par le groupe NutriNet à 37 000 internautes. Selon le résultat de l'enquête, publiée dans le British Journal of nutrition, les femmes seraient plutôt attirées par le sucré et les hommes par le salé. Cette différence de goût serait surtout liée aux hormones puisqu'elle n'existe pas chez les enfants.

L'étude révèle également qu'un Français sur dix sale avant même d'avoir gouté un plat, souvent (8%) ou toujours (2%). Par ailleurs, ceux qui fument ou boivent sont beaucoup plus attirés par le salé. "Ces personnes vont exprimer une plus forte attirance pour ces aliments étant donné qu’ils ont besoin de davantage d’aliments pour percevoir le goût", explique, Aurélie Lampuré, auteur de l'étude. "Ils ont une réelle modification du goût au niveau du cerveau ou de la langue". Mais cette attirance pour le salé s'estompe avec l'âge, assurent les chercheurs.

Et il en va de même avec le gras : en effet, d'après les résultats de l'enquête, les jeunes seraient 5 à 10 fois plus attirés par les chips, le fromage et autres cacahuètes que les personnes de plus de 65 ans. Par ailleurs, l'attirance pour le gras (salé et sucré) est plus répandue chez les populations à faibles revenus que chez les autres car, généralement, les offres alimentaires très bon marché sont de qualité médiocre. Or le gras est addictif : plus on en mange, plus on en veut. 

Enfin, l'attirance pour le gras prédomine quand on mange sous le coup de l'émotion. C'est pourquoi beaucoup de femmes au régime, frustrées, ont tendance à craquer et à se jeter sur les gâteaux ou autres cochonneries sucrées. Les femmes enceintes sont également friandes de sucreries. L'explication pourrait être physiologique : la future maman voudrait prendre des kilos pour protéger le fœtus, avancent les chercheurs. Dans le même temps, la grossesse attenue le désir de salé et d'amer.

Les chercheurs, dont l'ambition à long terme est d'améliorer la santé de la population, vont désormais suivre les conséquences de ces attirances sur les fluctuations de poids et, à terme, l'état de santé des volontaires. Il s'agira de déterminer si ceux les "sucrés" développent un diabète de type 2 (le plus courant) et les "salés" de l'hypertension.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires