Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Divergence

Vif échange entre Jean-Michel Apathie et un prétendu "journaliste Gilet jaune"

Jean-Michel Apathie a été pris à partie en pleine rue par un homme se présentant comme un "journaliste de rue Gilet jaune", qui a filmé l'échange et l'a diffusé sur Internet.

Dans cette vidéo de 6 minutes, l'éditorialiste politique est filmé à la sortie des studios d'Europe 1. Le pseudo-journaliste, qui ne se présente pas, reproche tout d'abord à Jean-Michel Apathie d'avoir d'avantage parlé des coups portés par l'ancien boxeur Christophe Dettinger sur un policier que de l'argression perpétrée par un policier, filmé en train de frapper un manifestant à Toulon. "Quand on parle de l'un, il faut savoir parler de l'autre", lance le Gilet jaune. "Vous me traitez de menteur ?", demande Jean-Michel Aphatie. "Ben oui, quelque part. Dans votre grand appartement du seizième, avec vos millions que vous vous êtes faits dans la presse, vous croyez tout connaître de tout", lui répond l'homme. Ces propos ne passent pas auprès de l'éditorialiste. "Qu'est ce que vous croyez ? Quelle est votre intolérance ? J'ai le droit de vivre ou pas ! Et si je vous dis que je ne le suis pas (millionnaire), vous ne me croyez pas parce que ça casse votre schéma. Réfléchissez à la tolérance".

Jean-Michel Apathie n'est pas la seule personnalité à avoir été interpellée par ce "journaliste", qui est en fait le célèbre paparazzi Marc Rylewski. Il a ainsi demandé au secrétaire d'Etat au numérique si les Gilets jaunes sont "le bétail goy qui se rebelle" (le ministre a refusé de parler à cet individu). Bernard Tapie, face à ce paparrazi, n'a pas eu la patience de Jean-Michel Apathie et l'a rapidement traité de "connard" avant de s'en aller.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !