Roselyne Bachelot : "Nous avons apporté 1,1 milliard d’aides au monde du cinéma et de l’audiovisuel" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran France Inter / Dailymotion
Roselyne Bachelot culture cinéma aide covid-19 crise

Secteur en crise

Roselyne Bachelot : "Nous avons apporté 1,1 milliard d’aides au monde du cinéma et de l’audiovisuel"

Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, était l'invitée du Grand entretien de la matinale de France Inter ce jeudi 17 décembre. Alors que le secteur de la culture est en pleine crise face aux fermetures liées à la pandémie, Roselyne Bachelot a tenté d'apporter de nombreuses réponses lors de cet entretien. 

Les professionnels du secteur ont manifesté cette semaine pour exprimer leur détresse et leur colère face au manque de visibilité pour les prochains mois. Aucune date précise n'a été fixée pour une éventuelle réouverture des théâtres, des cinémas et des musées. 

Roselyne Bachelot a fait le point sur les aides apportées au monde du cinéma notamment : 

"Ils m'ont dit, nous avons perdu un milliard dans la crise. J’ai fait le bilan, nous avons apporté 1,1 milliard d’aides au monde du cinéma et de l’audiovisuel".

La ministre de la Culture a indiqué que les plateformes numériques, qui connaissent un franc succès en cette période de confinement et de télétravail, vont participer à un effort de financement du monde de la culture et de la création : 

"Nous allons obliger les plateformes à financer la création française. Netflix va payer entre 150 et 200 millions d'euros tous les ans". 

Parmi les autres annonces lors de cet entretien, la ministre a indiqué que "les aides du Centre national de la musique seront conditionnées au fait de respecter ce protocole sur la lutte contre les violences sexuelle".

A lire aussi : Le monde du spectacle a manifesté pour dénoncer le report de l'ouverture des lieux culturels

Dailymotion - France Inter

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !