Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sept personnes ont été interpellées, 20 ont été blessées, dont quatre policiers et gendarmes, et deux militaires de l’opération Sentinelle.

Guerilla urbaine

Quand des casseurs tentent de s'introduire dans le musée de l’Armée avec une extrême violence

Les faits se sont déroulés aux invalides jeudi 12 mai, après l’annonce du recours à l’article 49.3 pour faire passer la loi travail.

Sur ces images dévoilées mercredi 18 mai par le site "L'Opinion", plusieurs jeunes cagoulés et armés de pavés, certainement issus du groupe d’ultragauche "Black Blocks", apparaissent devant les portes du musée de l’Armée aux invalides, et tentent de pénétrer dans le bâtiment avec une grande violence.

Sept personnes ont été interpellées, 20 ont été blessées, dont quatre policiers et gendarmes, et deux militaires de l’opération Sentinelle. Les faits se sont déroulés jeudi 12 mai, après l’annonce du recours à l’article 49.3 pour faire passer la loi travail. Sur les 1 300 individus interpellés partout en France lors de ces manifestations, 51 ont d’ores et déjà été condamnées par la justice, d'après le ministère de l’Intérieur, et 53 personnes ont été interdites de manifester. 

 
Vu sur Dailymotion

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !