Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Bien envoyé

Pour Michel Onfray, BHL est "complice" de la mort du jeune Aylan Kurdi et "devrait se cacher"

Le philosophe Michel Onfray a estimé que Bernard Henri-Levy devrait avoir "honte", face à Nathalie Levy dans "News et Compagnie" sur BFMTV jeudi.

Le philosophe a été amené à commenter un enregistrement dans lequel Bernard Henri-Levy s'émeut de la mort de l'enfant retrouvé sur une plage turque. "Pour une fois vous êtes d'accord ?", a lancé l'animatrice à Michel Onfray, visiblement sûre de la réponse qu'elle allait recevoir.

Surprise, Michel Onfray en a profité pour charger BHL, avec qui il s'écharpe fréquemment : "Il n'a pas honte ?! Il ferait mieux de rester caché. Je vais citer Audiard : 'Les cons, ça ose tout, c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnaît'. Parce que franchement, avec ce qui advient, il ferait mieux de rester chez lui", a répondu Michel Onfray.

"Voilà quelqu'un qui a invité à bombarder la Libye, qui a invité à tuer des Libyens sous prétexte qu'en tuant les Libyens, on rendrait possible la démocratie. On a détruit un Etat qui valait ce qu'il valait mais avec lequel on pouvait discuter. On pouvait discuter avec un interlocuteur comme Kadhafi. Là, on ne peut plus rien faire avec la Libye. C'est une base extraordinaire pour le terrorisme aujourd'hui. Responsable de rien, coupable de rien, Bernard Henry-Levy ? Il y a juste un moment donné où il faut un peu de pudeur. Tous ces gens qui ont rendu possible cet enfant mort et Bernard Henry-Levy en fait partie..."

"Il est complice ?", a alors interrogé Nathalie Levy. "Evidemment il est complice comme d'autres sont complices. Les présidents de la République d'hier et d'aujourd'hui, qui défendent exactement la même ligne et qui disent aujourd'hui 'Oh là, là, c'est effrayant cette photographie'... C'est effrayant mais ce sont des criminels ces gens-là ! Leur politique est criminelle. On devrait commencer par arrêter cette politique", a-t-il répondu.

Vu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !