Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Clash

ONPC : grosses tensions entre Muriel Robin et Charles Consigny à propos de la GPA

L'actrice n'a pas apprécié que le chroniqueur de Laurent Ruquier critique le livre de Marc-Olivier Fogiel à propos de la GPA.

Laurent Ruquier recevait ce samedi dans On n'est pas couché l'animateur Marc-Olivier Fogiel, venu présenter son livre Qu’est-ce qu’elle a ma famille ? (éd. Grasset) dans lequel il raconte comment il est devenu père, en ayant recours à deux reprises à la GPA aux Etats-Unis. 

Charles Consigny, chroniqueur de Laurent Ruquier, n'a pas apprécié ce témoignage, qu'il a assimilé à un "livre de propagande" parce que "c’est un ouvrage assez peu nuancé, qui utilise un langage manichéen."

L'humoriste Muriel Robin, également sur le plateau, n'a pas apprécié que son ami soit critiqué de la sorte."Je n’aime pas le ton que vous employez monsieur et j’ai le droit de vous le dire", a-t-elle lancé, avant de s'enerver contre Charles Consigny (à partir de 53’30 dans la vidéo). "Vous attaquez quelqu’un qui est allé sur le terrain", a-t-elle répété à plusieurs reprises. "Qu’est-ce que vous savez du corps d’une femme, à savoir si elle s’attache à un enfant ou pas ? Marc-Olivier en sait plus que vous sur le sujet", a-t-elle assuré. Tentant de se défendre, le chroniqueur a été coupé par Laurent Ruquier, qui lui a demandé de laisser parler Muriel Robin. "Vous ne savez rien, vous ne savez qu’ouvrir des livres. Je vous trouve grotesque de vous mettre tout le monde à dos", a-t-elle poursuivi pendant plusieurs minutes, jusqu'à hurler "J’en peux plus des gens arrogants, vous vous prenez pour qui ?".

Restant stoïque, Charles Consigny a finalement pu répondre : "C’est scandaleux, vous êtes ridicule, vous avez une réaction de people absolument typique des plateaux de télévision, vous réagissez à tout par l’émotion, moi j’essaye de parler sérieusement et de ne pas juger par l’émotion."

 

Lu sur TV Magazine

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !