« On dit souvent que notre droite est la plus bête du monde, c’est pas du tout une fatalité », selon Xavier Bertrand | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran France Inter / Dailymotion / DR
Xavier Bertrand était l'invité politique de la matinale de France Inter en ce jeudi 24 juin.

Avenir de la droite

« On dit souvent que notre droite est la plus bête du monde, c’est pas du tout une fatalité », selon Xavier Bertrand

Xavier Bertrand, président sortant de la région des Hauts-de-France et candidat à sa réélection, était l’invité de France Inter ce jeudi 24 juin. Il s'est notamment confié sur les perspectives pour la droite lors de l'élection présidentielle de 2022.

Xavier Bertrand, candidat à sa réélection dans les Hauts-de-France, était invité de la matinale de France Inter. Il a été interrogé sur les élections régionales, le vote électronique, le calendrier des élections présidentielles, son combat contre le Rassemblement National ou bien encore sur les chances de la droite pour 2022.

Sur les dates de la future élection présidentielle, Xavier Bertrand considère que cette annonce, à quelques jours du second tour des régionales, est politique :

« C’est pas le choix des dates l’an prochain qui m’interpelle, c’est qu’elles aient fuité, comme par hasard, cette semaine. Je suis intimement convaincu que c’est une façon pour le gouvernement, pour le chef de l’État, de dire que les élections régionales sont déjà derrière nous, que le deuxième tour n’est pas si important que ça, parce que déjà l’élection présidentielle est là, dans moins de 10 mois ».

Interrogé sur les candidatures potentielles à droite (Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Lautrent Wauquiez)  pour l’élection présidentielle, Xavier Bertrand s’est confié sur les perspectives pour la droite :

« Vous avez cité nos trois noms, vous ne trouvez pas que ça fait déjà une belle équipe de France, qui aura d’autres membres ? Des membres des LR mais pas seulement, des talents. On dit souvent que notre droite est la plus bête du monde, c’est pas du tout une fatalité. J’ai déjà dit ma conviction profonde : je serai le candidat de la droite républicaine et populaire. Parce que je sais pertinemment qu’en France il y a des gens qui vont bien, des gens qui vont moins bien, et il va falloir les rassembler et apaiser le pays ».

France Inter

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !