Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Joies du direct

Olivier Faure (PS) interrompt une interview de Gilles Le Gendre (LREM) sur LCP

Afin de dénoncer la gestion de la crise des Gilets jaunes par le gouvernement, les trois groupes de gauche à l'Assemblée nationale (PS, LFI, PCF) ont soumis au vote une motion de censure contre le gouvernement d'Edouard Philippe. Elle a finalement été rejetée. 

Un journaliste de La Chaîne parlementaire effectuait un entretien avec le député LREM Gilles Le Gendre au sujet de cette motion de censure.

Après avoir interviewé en direct Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste, le journaliste de la chaîne parlementaire a décidé d’interroger Gilles Le Gendre, le patron du groupe LREM à l'Assemblée. 

Clément Perrouault, journaliste de LCP, a posé la question suivante à Gilles Le Gendre : 

"On vient d'entendre Olivier Faure maintenir sur notre antenne, assumer ses propos dans l'hémicycle. Il vous accuse de cynisme, d'avoir maintenu ce débat malgré les événements à Strasbourg. Quelle est votre réaction à ces propos ?"

Le patron du groupe LREM a alors répondu : 

"Monsieur Faure a une fâcheuse tendance à perdre son calme. La vérité c'est que le Parti socialiste était très divisé". 

Olivier Faure a alors décidé d’interrompre Gilles Le Gendre, en le prenant par l’épaule : 

"Absolument pas ! La preuve, tout le monde a voté ensemble. Il ne faut pas mentir !". 

Gilles Le Gendre a ensuite tenté d’indiquer qu’ils étaient en direct.  

Olivier Faure est intervenu à de nombreuses reprises pour interrompre Gilles Le Gendre en lui demandant notamment de "dire la vérité".

Le chef de groupe LREM à l’Assemblée nationale n'a pas dissimulé sa colère et son agacement face à cette situation :  

"Voici le sens de la démocratie portée par monsieur Faure ! Il vient déjà de parler sur votre antenne. Je suis interviewé par vos soins. Il intervient alors qu'il n'y est pas convié. Les téléspectateurs en sont les témoins en direct". 

Cette passe d’armes promet des retrouvailles pimentées à l’Assemblée nationale dans les prochains jours. 

LCP / Jeanmarcmorandini.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !