Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Vengeance

Nicolas Dupont-Aignan menace de "buter la gueule" de Stéphane Guillon qui a plaisanté sur le décès de sa mère

"Il y a des limites à l'indécence", a estimé le président de Debout la France.

Le lundi 1er mai, Stéphane Guillon avait ironisé sur LCI à propos du décès de la mère de Nicolas Dupont-Aignan dans l'entre-deux-tours de la présidentielle. "Il a perdu sa maman il y a deux jours donc j'ai respecté ce moment. Je me suis dit que ma mère aurait fait la même chose si je m'étais engagé aux côtés de Marine Le Pen et si j'avais déclaré être son Premier ministre, vouloir travailler avec elle: je pense que ma mère se serait aussi laissée mourir comme Mme Dupont-Aignan", avait-t-il plaisanté, en référence à l'accord conclu entre Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen.

Le leader de Debout La France n'a toujours pas digéré ces propos. Invité de Salut les Terriens ce samedi sur C8, il est revenu sur le rapprochement avec le FN, déclarant : "Ce qui m'a choqué dans la manière dont j'ai été traité, ce n'est pas qu'on soit en désaccord avec moi, c'est normal, mais c'est qu'on me traite comme un chien, au point de s'attaquer à la mémoire de ma mère qui était morte dans l'entre-deux-tours, c'était horrible".

"Il n'est plus là", a répondu le présentateur Thierry Ardisson, en référence à Stéphane Guillon, qui était chroniqueur dans l'émission jusqu'à l'année dernière. "Heureusement, parce que je lui bute la gueule si je le vois", a répliqué l'ancien candidat, pour qui "il y a des limites à l'indécence".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !