Les Simpsons : un générique qui présente le futur comme un cauchemar | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture écran vidéo
L'ouverture de la 26e saison des Simpsons

Un donut !

Les Simpsons : un générique qui présente le futur comme un cauchemar

D'après le site The Verge, la série a diffusé son "gag du canapé" le plus glauque de son histoire.

Drôles, poétiques, attendrissants, créatifs, ces gags sont attendus avec impatience à chaque épisode par les fans de la série. La séquence d'introduction de ce weekend, qui a ouvert la 26e saison de la série, est signée par le réalisateur américain Don Hertzfeldt. Le "gag du canapé", qui fait suite à tous les génériques des Simpsons depuis la création de la série, est en effet revisité de façon glauque. 

La scène est à la limite du cauchemar. Homer s'assoit sur son canapé avant d'allumer son téléviseur, qui, soudainement remonte dans le temps. Ainsi, le corps d'Homer se transforme pour être dans les années 1980, puis change à nouveau pour aller vers le futur, au 101e siècle. Les personnages de la série sont ainsi métamorphosés avec un brin d'humour noir. Homer devient une espèce de méduse vivante, et Bart apparait dans une masse gélatineuse, peinant à s'exprimer.  

Lu sur theverge

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !