Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: capture d'écran BFMTV / Huffington Post
masques coroanvirus covid-19 télévision médias

Protection contre le virus

Les masques bientôt généralisés sur les plateaux de télévision ?

Les médias et les plateaux de télévision pourraient être concernés par le port du masque en espace clos en entreprise à la rentrée. De nombreuses entreprises du secteur ne souhaitent pourtant pas voir la systématisation du port du masque, selon des informations du Huffington Post. 

Les principaux groupes audiovisuels ont contacté les ministres concernés afin d’obtenir, selon le Parisien, une dérogation pour les journalistes-présentateurs et leurs invités. 

Deux représentants du Conseil scientifique ont fait savoir ce lundi qu’ils préféreraient porter un masque lors de leur intervention à la télévision.

Interrogé ce lundi par Jean-Jacque Bourdin sur le plateau de RMC et BFMTV, le professeur Arnaud Fontanet a expliqué ses réticences. 

"Je ne porte pas le masque aujourd’hui. On a en discuté avant de venir sur votre plateau. Je ne vous cache pas que je serais plus à l’aise avec un masque (...) On est ici dans un milieu confiné. C’est un endroit où il serait important de porter un masque. Vous devriez porter un masque car on est en espace clos et parce que vous avez des invités qui sont des gens ayant beaucoup de contacts, potentiellement en phase asymptomatique, et donc vous mettre à risque".

Le président du Conseil scientifique a aussi hésité avant de retirer son masque sur le plateau de France Info. Il a estimé qu’il faudrait porter un masque dans les studios. Jean-François Delfraissy a expliqué que "le masque ne résout pas tout mais il a le gros avantage de protéger les autres et un peu soi-même (...) et permet de prévenir de la source de contamination".

Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !