La grâce présidentielle affaiblit-elle la justice ? Débat entre Eric Decouty et Jean-Sébastien Ferjou | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Twitter

Duel

La grâce présidentielle affaiblit-elle la justice ? Débat entre Eric Decouty et Jean-Sébastien Ferjou

Chaque vendredi soir sur iTélé, Antoine Genton anime un débat face à face entre deux personnalités qui évoquent ensemble l'actualité du jour.

La grâce présidentielle affaiblit-elle la justice ? C'est la question qu'a posé Antoine Genton vendredi soir à Eric Decouty, directeur délégué de Marianne, et Jean-Sébastien Ferjou, directeur de la publication d'Atlantico.

"Au-delà de l'émotion, il y a une instrumentalisation de la part de certains mouvements féministes", a regretté Eric Decouty. "Il faut qu'on soit vigilants : il y a le droit, la règle et la République, et puis il y a les deux. Quand on mélange les deux et qu'on instrumentalise la justice, on a beaucoup à perdre", a-t-il poursuivi.

"Manifestement, il semblerait qu'une demande de libération conditionnelle soit possible assez rapidement pour Mme Sauvage", a abondé Jean-Sébastien Ferjou, qui ne "comprend pas bien la logique de François Hollande" dans cette affaire-là. Ce débat "ne fait pas avancer la question de la légitime défense d'une part, ni de la violence envers les femmes par ailleurs".

Les deux hommes ont aussi débattu sur la démission de Christiane Taubira. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !